Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Société Générale mise sur le dynamisme du Moyen-Orient

Publié le

Infos Reuters (Reuters) - Société Générale s'attend à ce que ses activités au Moyen-Orient connaissent au cours des trois prochaines années une croissance supérieure à celle de la plupart des autres régions du monde, a déclaré le directeur général de la banque française, qui compte profiter des efforts de diversification de ces économies dépendantes du pétrole.

Société Générale mise sur le dynamisme du Moyen-Orient
Société Générale s'attend à ce que ses activités au Moyen-Orient connaissent au cours des trois prochaines années une croissance supérieure à celle de la plupart des autres régions du monde, a déclaré le directeur général de la banque française, qui compte profiter des efforts de diversification de ces économies dépendantes du pétrole. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer
© Philippe Wojazer

Société Générale, qui a des bureaux à Dubaï, Abou Dhabi et Ryad, pense que les pouvoirs publics et les entreprises de la région vont alimenter la demande en services bancaires en cherchant à lever de l'argent sur le marché de la dette pour financer leurs projets, a dit Frédéric Oudéa.

"Nous sommes en train de préparer notre nouveau plan financier pour les trois prochaines années. Nous pouvons attendre plus de croissance ici globalement que notre moyenne pour l'ensemble de l'activité bancaire", a-t-il déclaré à la presse à Dubaï.

Confrontés à la baisse des cours du pétrole, les gouvernements et les entreprises du Moyen-Orient ont eu davantage recours au financement par l'endettement depuis 2014.

Le volume des émissions obligataires internationales du Golfe devrait encore battre son record cette année après avoir atteint 69 milliards de dollars en 2016.

Société Générale a doublé la croissance de son bilan et de sa base de clientèle au Moyen-Orient au cours des cinq dernières années, a dit Frédéric Oudéa.

Alors que les taux d'intérêt sont relativement faibles et que les cours du pétrole devraient se stabiliser autour de 50 à 60 dollars le baril sur les deux ou trois prochaines années, la région se trouve à une période cruciale pour progresser dans la voie de la diversification économique, ce qui passe notamment par l'élaboration de systèmes fiscaux et le contrôle des finances publiques, a-t-il ajouté.

"Au cours des deux ou trois prochaines années, ce n'est pas un problème si ces Etats veulent faire de nouvelles émissions", a dit Frédéric Oudéa. "Ils partent d'une situation où ils n'ont quasiment aucune dette publique."

Société Générale va augmenter ses effectifs dans la région de manière sélective et elle va aussi s'appuyer sur son expertise internationale, a dit Richad Soundardjee, responsable des activités de la banque au Moyen-Orient.

(Tom Arnold; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus