SocGen veut être un acteur de la consolidation bancaire en Europe

MILAN (Reuters) - Société générale veut être un acteur de premier plan dans le futur processus de consolidation du secteur bancaire en Europe mais estime que les conditions pour ce faire ne sont réunies à ce stade, a déclaré Lorenzo Bini Smaghi, président du conseil d'administration de la banque française.
Partager
SocGen veut être un acteur de la consolidation bancaire en Europe
Société générale veut être un acteur de premier plan dans le futur processus de consolidation du secteur bancaire en Europe mais estime que les conditions pour ce faire ne sont réunies à ce stade, a déclaré Lorenzo Bini Smaghi, président du conseil d'administration de la banque française. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Ce dernier a ajouté que l'Europe avait besoin de fusions transfrontalières pour se doter d'établissements capables de rivaliser avec les banques américaines.

"SocGen veut être un protagoniste de ce processus de consolidation, qui va se produire", a-t-il déclaré mercredi soir à des journalistes à Milan.

Société générale, troisième banque française en termes de capitalisation boursière, a récemment été au centre de spéculations sur une fusion avec l'italienne UniCredit. Lorenzo Bini Smaghi n'a pas voulu faire de commentaires sur des banques en particulier.

UniCredit pourrait explorer la possibilité d'une fusion avec Commerzbank en cas d'échec des négociations de la banque allemande avec Deutsche Bank, a appris Reuters jeudi de deux sources au fait du dossier.

Lorenzo Bini Smaghi a déclaré que les marchés bancaires allemand et italien étaient trop fragmentés et qu'ils avaient besoin d'un mouvement de consolidation.

Début février, Frédéric Oudéa, directeur général de Société générale, a déclaré qu'il ne devrait pas se passer grand-chose en termes de consolidation bancaire dans un avenir immédiat tout en estimant qu'il y avait trop de banques en Europe.

A la fin de ce même mois, Francesco Giordano, directeur général adjoint d'UniCredit, a également jugé que les conditions n'étaient encore réunies pour des fusions transfrontalières en Europe.

(Silvia Aloisi, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Matthieu Protard)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS