Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

SocGen pénalisée par les charges en BFI, efforts sur le capital

Publié le

PARIS (Reuters) - Société générale a fait état jeudi d'un recul de près de 14% de son résultat net au deuxième trimestre au cours duquel les charges de restructuration ont pesé sur la banque de financement et d'investissement (BFI).

SocGen pénalisée par les charges en BFI, efforts sur le capital
Société générale a fait état jeudi d'un recul de près de 14% de son résultat net au deuxième trimestre au cours duquel les charges de restructuration ont pesé sur la banque de financement et d'investissement (BFI). /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes
© Gonzalo Fuentes

La banque française, troisième capitalisation bancaire française après BNP Paribas et Crédit agricole SA, indique dans un communiqué que son bénéfice net a atteint 1.054 millions d'euros sur le trimestre contre 1.224 millions un an plus tôt.

Sur la période, ses revenus ont reculé de 2,6% à 6.284 millions. Dans la BFI, ils ont reculé de 6,1% pénalisés par les activités de marché. Sur la solvabilité financière, très surveillée par les investisseurs, la Société générale affiche un ratio "common equity tier one" (CET1) de 12%, en ligne avec ses objectifs.

La Société générale a engagé au début de l'année une vaste restructuration de ses activités de BFI pour redresser sa rentabilité et sa solvabilité. Cette réorganisation se traduira par des suppressions de postes et des fermetures d'activités comme l'arrêt du trading pour compte propre.

Pour couvrir les coûts de restructuration, la banque indique avoir passé dans ses comptes une provision de 227 millions d'euros. "Dans les activités de marché, la filiale de trading pour compte propre est en extinction et l'activité de matières premières de gré à gré est en cours de fermeture", fait savoir la banque. "Dans le cadre de l'adaptation de son dispositif dans les activités de marché, le groupe a réduit ses encours pondérés des risques de 2,6 milliards d'euros, portant ainsi la baisse à 4,9 milliards d'euros sur un objectif total de 8 milliards", poursuit la Société générale.

Sa concurrente BNP Paribas, qui réorganise aussi ses activités, a confirmé mercredi le redressement de sa BFI où les revenus ont progressé de 4% au cours du deuxième trimestre. Mais la banque compte poursuivre ses efforts de réduction de coûts avec la fermeture d'agences et des réductions d'effectifs en Europe.

(Matthieu Protard et Inti Landauro, édité par Gwénaëlle Barzic)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle