SocGen a trop tardé à supprimer des emplois

PARIS (Reuters) - La Société générale a trop tardé à supprimer des emplois dans ses activités de banque de financement et d'investissement, a déclaré le président du groupe bancaire dans une interview au Financial Times publiée mercredi.
Partager
SocGen a trop tardé à supprimer des emplois
La Société générale a trop tardé à supprimer des emplois dans ses activités de banque de financement et d'investissement, a déclaré le président du groupe bancaire dans une interview au Financial Times publiée mercredi. /Photo prise le 10 avril 2019/REUTERS/Christian Hartmann

SocGen a annoncé début avril un projet de suppression de 1.600 postes à travers le monde, dont environ 750 en France, visant à restructurer sa BFI et à redresser la rentabilité globale de l'établissement. La banque vise 500 millions d'euros d'économies dans la branche en 2020.

Interrogé par le FT pour savoir si cette restructuration n'aurait pas dû intervenir plus tôt, Lorenzo Bini Smaghi a répondu: "C'est vrai, peut-être que cela n'a pas été assez rapide."

"Les plans allaient déjà dans cette direction. Mais nous voulions accélérer. Malheureusement, cela a coïncidé avec le choc des marchés de la fin 2018, ce qui a conduit à un profit warning", a ajouté le président du conseil d'administration.

"Il est clair que notre plan (initial) à trois ans, qui a été rendu public fin 2017, était fondé sur des hypothèses qui étaient trop optimistes. Nous nous en sommes aperçus, et nous avons réagi."

Lorenzo Bini Smaghi a également indiqué que la plupart des 1.600 personnes dont le poste est supprimé auront quitté le groupe d'ici la fin du troisième trimestre. Il a également laissé entendre que la banque était prête à d'autres réductions d'effectifs si les conditions de marché continuaient de se dégrader.

"Je pense que si nous montrons que nous sommes capables de d'obtenir des résultats, c'est une méthode que nous pouvons appliquer si l'environnement se détériore", a-t-il dit.

Il s'attend aussi à ce que les banques d'investissement américaines soient amenées à prendre des décisions difficiles sur l'emploi si la Réserve fédérale américaine abaisse comme prévu ce mois-ci ses taux d'intérêt.

Sur les rumeurs de fusion entre SocGen et UniCredit, il indique qu'il "n'y a pas de discussions à l'heure actuelle" et qu'une consolidation majeure du secteur bancaire en Europe est improbable avant au moins deux ans.

(Bureau de Paris, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS