Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

SNF Floerger injecte 19 millions d’euros dans un nouveau site en Moselle

, , ,

Publié le

Le chimiste français SNF Floerger injecte 19 millions d’euros dans un nouveau site industriel à Saint-Avold (Moselle). Il élargit ainsi son offre dédiée au traitement de l’eau.

SNF Floerger injecte 19 millions d’euros dans un nouveau site en Moselle
Site industriel SNF Floerger à Saint-Avold (Moselle)
© SNF Floerger

Le chimiste français SNF Floerger va élargir sa gamme de produits dédiés au traitement de l’eau, principal marché du groupe. Il a investi 19 millions d’euros dans l’aménagement, actuellement en cours, d’un site de 3 000 m² dédié à la production de coagulants minéraux à Saint-Avold (Moselle). L’unité devrait entrer en exploitation début 2018 et employer à termes une quinzaine de salariés.
Pour ce spécialiste des polyacrylamides, des polymères hydrosolubles, cette implantation marque une diversification vers la chimie des minéraux, la chimie organique constituant son cœur de métier. "Ce n’est plus la même chimie, mais le domaine d’application est identique : le traitement de l’eau. En effet, les coagulants minéraux et organiques sont deux produits complémentaires utilisés à différentes étapes dans les procédés physico-chimiques", expose Pascal Rémy, le président de SNF Floerger.

65 000 tonnes de coagulants minéraux

La nouvelle filiale SNF Coagulants devrait produire 65 000 tonnes par an de coagulants minéraux : chlorure ferrique, sulfate ferrique et polychlorure d’aluminium. Le groupe basé à Andrézieux (Loire) a choisi d’implanter sa nouvelle unité en Moselle-est, afin de pouvoir rallier dans un périmètre de 1 000 km les marchés français, allemand, belge et luxembourgeois. Elle verra le jour sur un site de 2 hectares à proximité de l’usine SNF Floerger en exploitation depuis 1999. Ce site qui emploie 45 personnes, produit des coagulants organiques (40 000 tonnes par an) et accueille une unité de chlorométhylation (75 000 tonnes).

Outre le traitement de l’eau qui représente 45 % de l’activité du groupe, les polyacrylamides produits par SNF Floerger sont également utilisés dans la récupération assistée des hydrocarbures, l’extraction minière et l’industrie papetière. Le chimiste français emploie 5 200 personnes dans le monde pour un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros en 2016.

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle