Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Snecma va investir 600 millions de dollars dans le Silvercrest

, , ,

Publié le

Avec ce nouveau programme, le motoriste français, filiale du groupe Safran, veut pour la première fois pénétrer le marché des avions d'affaires.

Snecma va investir 600 millions de dollars dans le Silvercrest

Le motoriste français, filiale du groupe Safran, a l'intention d'investir entre 500 et 600 millions dollars dans son projet Silvercrest, un moteur pour les avions d'affaires. Ce programme, lancé en 2006, a franchi une étape décisive avec les essais au banc du corps principal, entamés en décembre dernier sur le site principal de Snecma, à Villaroche (Seine et Marne). « Les premiers tests se sont déroulés avec succès et nous allons donc passer aux étapes suivantes avec le développement d'un moteur complet pour une entrée en service en 2013 », explique François Planaud, vice président de Snecma en charge des moteurs commerciaux.

Avec le Silvercrest, Snecma veut pour la première fois pénétrer sur le marché des avions d'affaires. Son démonstrateur a été positionné sur un créneau de puissance moyenne (9500 à 12 000 livres de poussée), pour équiper des appareils à long rayon d'action et doté d'une cabine large, type Falcon de Dassault ou Global de Bombardier. Sur ce segment spécifique, Snecma prévoit un total de 2 600 livraisons de nouveaux d'avions dans les dix prochaines années.

Deux partenaires industriels,
Avio et Turbomeca


Le motoriste prospecte plusieurs clients potentiels, dont le brésilien Embraer (qui projette un lancement en 2008), le canadien Bombardier et l'américain Gulfstream. « Le Silvercrest répond aux besoins du marché qui s'orientent vers des appareils à plus long rayon d'action avec une cabine plus large », explique Loïc Nicolas, responsable du secteur Avions d'affaires.

Selon une enquête effectuée aux Etats-Unis par Snecma, le critère numéro un de choix d'un futur propriétaire est la longueur du rayon d'action de son appareil, qui dépend notamment du moteur. Par ailleurs, le Silvercrest promet une réduction de 10 % à 15% de la consommation spécifique de carburant par rapport aux moteurs existants de même catégorie, grâce à l'introduction des dernières améliorations techniques provenant des autres gammes de moteurs de Snecma.

Au plan industriel, Snecma s'est pour l'instant entouré de deux partenaires, Turbomeca (autre société du groupe Safran spécialisée dans les turbines d'hélicoptères) et l'italien Avio. « Mais nous n'excluons rien pour l'avenir », indique François Planaud. Le motoriste recherche d'autres partenaires -notamment en Chine et en Russie- pour concevoir et/ou fabriquer les différents éléments du moteur, afin de partager les coûts. 

G.-L. B

Photo : Corps principal du  moteur Silvercrest au banc d'essai à Melun Villaroche dans la Seine-et-Marne.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle