Snecma et Rolls Royce reprennent en main le moteur de l'A400M

Les deux motoristes vont annoncer la réorganisation d'Europrop International (EPI), le consortium chargé de développer le turbopropulseur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Snecma et Rolls Royce reprennent en main le moteur de l'A400M
Confirmant une information parue sur le site lesechos.fr, Snecma (groupe Safran) et Rolls Royce vont annoncer qu'ils prennent les commandes d'Europrop International (EPI), le consortium chargé de développer le TP 400-D6, le moteur de l'A 400M.

C'est Philippe Petitcolin, actuel PDG de Snecma, qui prendra la présidence d'EPI, tandis que Nick Durham, directeur exécutif chez Rolls Royce, devient directeur général d'EPI en remplacement de Jose Massol. La présidence d'EPI sera tournante, tous les deux ans.

« Ces décisions ont été prises pour régler le problème du retard dans le développement du TP 400 et pour renforcer la réactivité d'EPI », explique Marc Ventre, patron de la branche Propulsion de Safran. EPI regroupe les cinq principaux motoristes européens, avec Snecma, Rolls Royce, l'allemand MTU, l'espagnol ITP et l'italien Avio.

Plusieurs mois de retard

Cet attelage compliqué n'a pas toujours bien fonctionné, notamment pour prendre rapidement des décisions quand certaines difficultés -classiques dans ce genre de programme- se sont présentées. EPI a notamment rencontré des problèmes lors de la mise au point des boîtiers de transmission, ainsi que des fissures dans les aubes du compresseur haute pression. Safran a dû passer une provision de 40 millions d'euros dans les comptes du premier semestre en raison d'études supplémentaires sur ce projet.

Le développement de ce turbopropulseur, le plus gros jamais produit, a pris plusieurs mois de retard. Les essais en vol ne doivent débuter qu'en novembre prochain au lieu d'avril 2007 prévu initialement. EPI mettra les bouchées doubles grâce à plusieurs équipements d'essai et à sa nouvelle structure de décision. La certification du TP 400 est prévue entre fin 2008 et début 2009.

« Le calendrier a légèrement glissé, mais il reste compatible avec celui de l'A 400M », assure Marc Ventre. Premier avion de transport militaire développé par Airbus, l'A 400M doit théoriquement effectuer son premier vol vers mi-2008 et être livré fin 2009. Mais l'appareil a lui-même connu des retards de développement et l'on évoque plutôt une entrée en service au premier trimestre 2010. Ce quadrimoteur a été vendu à 192 exemplaires à neuf pays, dont la France (50 A 400M commandés).

G. L-B.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS