Snecma,EADS, Boeing, DMC, Bombardier ... Toute l'actualité du 11/09/01

, , , ,

Publié le

La cour des comptes étrille la politique de Lionel Jospin sur les médicaments, titrent Les Echos. En 2000, la consommation des médicaments remboursables a augmenté de 8,9%. En fait, la Cour reproche surtout au gouvernement de n'avoir rien fait, depuis 3 ans, pour favoriser la réduction des dépenses pharmaceutiques.

Aucune des mesures promises n'a été mise en œuvre : lutte contre la surconsommation d'antibiotiques et antidépresseurs, formation continue des médecins, doublement de la part des « génériques»... La Cour des comptes estime que le gouvernement a fait porter ses efforts sur les laboratoires, et non sur les prescripteurs et les consommateurs. Comme pour ménager les médecins et malades... qui sont aussi des électeurs, insinue le quotidien. 

Aéronautique : Snecma doit être introduit en bourse en octobre. L'Etat doit céder 25% du capital. Mais si les comptes du fabricant de moteurs d'avions sont en amélioration sensible (une marge d'exploitation de 10,3% en 2000, contre 1,7% en 1996), ce n'est pas le cas de la conjoncture boursière. Les Echos remarquent au passage que l'Etat - lui-aussi, a vu son patrimoine boursier s'effondrer. L'Etat est actionnaire de France Télécom, Renault, Thomson Multimedia, EADS, Thales, Air France, etc. Depuis mars 2000, son patrimoine a été divisé par cinq. Le principal responsable est le cours de France Télécom, qui a perdu les deux tiers de sa valeur depuis le début de l'année. 

La branche des systèmes électroniques de défense d'EADS envisage de démanteler sa filiale Matra Systèmes et Information (MSI), annonce La Tribune. MSI, qui emploie 1200 personnes, serait sur la voie d'une «vente par appartements », selon des sources syndicales citées par La Tribune. 

Boeing en conflit avec le Pentagone. Le constructeur d'avions est accusé par le gouvernement américain de n'avoir pas livré à temps des avions de combat A-12 (dont la commande est annulée). Le litige pourrait coûter 1,4 milliard de dollars à Boeing, indique La Tribune. 

Le redressement du groupe textile DMC est ralenti par le marché américain. Ainsi, les ventes de sa branche sportswear ont baissé de 20% au dernier semestre. DMC a tout de même réduit sa perte, et table sur un résultat net positif pour le second semestre, indiquent Les Echos. 

Alstom est bousculé par Bombardier sur le marché français. Le canadien a en effet raflé la commande de 500 rames de trains régionaux de la SNCF, un contrat de 1,5 milliard d'euros. L'autorail de grande capacité conçu par Bombardier sera fabriqué sur le site de Crespin, près de Valenciennes, précise la Tribune. 

Enfin le Wall Street Journal Europe salue la fin de la « bataille des milliardaires» : Bernard Arnault (LVMH) et François Pinault (PPR) ont mis fin à 2 ans et demi de lutte pour le contrôle de Gucci, le groupe italien de produits de luxe. PPR deviendra donc le principal actionnaire de Gucci (et assoira sa position de n°3 mondial du luxe). Quant au groupe de Bernard Arnault, il cède ses 20% dans Gucci, avec une forte plus-value. 

A demain !

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte