Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

SNCM : déjà quatre candidats à la reprise, nouveau délai pour le dépôt des offres

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Les administrateurs judiciaires de la compagnie maritime SNCM ont annoncé le 19 janvier que la date limite de dépôt des offres de reprise était repoussée de deux semaines. Quatre acteurs ont déjà fait part de leur intérêt.

SNCM : déjà quatre candidats à la reprise, nouveau délai pour le dépôt des offres © Louis Moutard-Martin - Wimedia commons

Les éventuels candidats à la reprise de la SNCM, la compagnie maritime spécialiste des liaisons Corse-continent placée en redressement judiciaire fin novembre, ont désormais jusqu'au lundi 2 février à 11 heures pour formuler une offre. Les administrateurs judiciaires ont repoussé la date limite de deux semaines, à la demande de candidats potentiels ayant demandé à bénéficier d'un délai supplémentaire, et ce afin de ne se "fermer aucune porte".

jusqu'à 7 candidats sérieux

Selon les deux administrateurs judiciaires, quatre candidats ont déposé un dossier, trois autres s'apprêteraient à le faire. Ces "quatre offres" ou "lettres d'intentions" sont soumises à d'importantes conditions suspensives qui restent à lever", précisent-ils. Transdev, l'actionnaire majoritaire de la compagnie qui souhaite se désengager, tablait justement sur quatre à six candidatures sérieuses à la reprise. Les 2000 salariés devront encore attendre quelques semaines pour connaître leur identité… et leurs projets.

Selon le journal Le Monde, "l'une des quatre offres déposées émane de Daniel Berrebi, un armateur franco-tunisien qui vit à Miami et opère notamment une compagnie de ferries au Mexique. Celui-ci propose de reprendre 750 à 800 employés sur les 1 450 que compte la SNCM et de réorienter une partie de l'activité de l'entreprise, qu'il renommerait France Ferries, vers le Maghreb". Un autre candidat serait l'ancien président du port de Marseille et du syndicat des armateurs de France, Christian Garin, toujours selon le quotidien du soir.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle