Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[SNCF] Derniers résultats avant réforme

Olivier Cognasse ,

Publié le

La SNCF a publié ses résultats 2017. De quoi redonner le sourire aux dirigeants de l’entreprise qui sont restés quasiment muets sur les annonces du Premier ministre.

[SNCF] Derniers résultats avant réforme © Flickr/ eldelinux/CC

Impossible de tirer les vers du nez à Guillaume Pepy, le patron de la SNCF sur la future réforme de son entreprise. Devant la presse, il s’est concentré sur les bons résultats enregistrés par la SNCF en 2017. Le chiffre d’affaires est en progression de 4,2 % à 33,4 milliards d’euros, tiré par SNCF Mobilités en hausse de 4,7 %. "Les résultats sont en ligne avec notre contrat de performance. Le résultat net récurrent atteint 679 millions d’euros contre 218 millions en 2016", a déclaré Guillaume Pepy, le président du directoire.
La marge opérationnelle progresse de 16% à 4,6 milliards d’euros. La SNCF a également réalisé 830 millions d’euros d’économies avec son plan de performance. Les trafics sont tous en hausse : +4,7% pour  les TER, +1,3% pour les Transilien, +10 % pour les TGV (et même + 53% pour Ouigo), + 3,3 % pour les Intercités et + 48 % pour Ouibus, dont l’objectif d’arriver à l’équilibre est maintenu pour 2019. Une croissance tirée par l’ouverture de nouvelles lignes à grande vitesse – Paris-Rennes et Paris-Bordeaux – et la reprise économique.

Un plan industriel pour Fret SNCF au premier trimestre

La SNCF a investi 8,8 milliards d’euros – 5,2 milliards pour la régénération et la modernisation du réseau et 2,3 milliards pour l’acquisition de train neufs -  dont 95 % en France, mais n’a autofinancé que 55% de ses investissements. "Le reste est de la dette", prévient-on à la SNCF. Et la dette continue d’augmenter dans des proportions inquiétantes. Elle atteint maintenant 46,6 milliards d’euros pour SNCF Réseau.
Celle de SNCF Mobilités est quasiment stable à 7,9 milliards d’euros, mais avec un ratio endettement net sur marge opérationnelle de 2,9 en nette amélioration. Il était de 3,7 en 2016. Et la moitié de cet endettement provient de Fret SNCF qui encore perdu 120 millions d’euros après "une année décevante sur les volumes. Nous préparons un plan industriel qui sera présenté au cours du premier trimestre pour remettre les marges dans le vert (environ +30 millions d’euros) et progresser de 1 à 1,5 % par an", annonce le PDG de SNCF Mobilités, Guillaume Pepy. Un plan avant la filialisation proposée par le rapport Spinetta ?
Au total, la dette culmine à 54,5 milliards d’euros, même si la SNCF refuse de cumuler les deux dettes. La dette structurelle de SNCF Réseau a encore cru de 2,1 milliards d’euros et la dette nette de 1,7 milliard. "La progression est moindre par rapport aux années précédentes, où l’augmentation de la dette atteignait 3 milliards d’euros, précise Patrick Jeantet, le PDG de SNCF Réseau. Nous avons terminé les grands travaux de lignes nouvelles, hormis Eole."

Une Société Anonyme pour réduire les influences politiques

Des arguments pour le gouvernement qui entend réformer en profondeur l’entreprise, notamment pour améliorer une qualité de service très insuffisante avec un taux de ponctualité de 90 %. Quant à l’ouverture à la concurrence, elle ne semble plus être un sujet. Guillaume Pepy semble résigné. "Une entreprise qui passe du monopole à la concurrence n’est jamais prête", concède-t-il.
Et la transformation de la SNCF avec une ou plusieurs sociétés anonymes n’inquiète pas Patrick Jeantet qui y voit un avantage essentiel : "rendre le management plus efficace et moins soumis aux influences politiques", confie-t-il en aparté. En droite ligne avec les souhaits du gouvernement sur le nouveau plan stratégique, le patron de SNCF Réseau présentera la nouvelle organisation de son EPIC le 1er juillet prochain. Il doit apporter robustesse et efficacité.  

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle