Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Smurfit Kappa va fermer son usine de Ponts-et-Marais

, , , ,

Publié le

Smurfit Kappa, leader mondial de l’emballage à base de papier, ferme son usine de Ponts-et-Marais (Seine-Maritime) qui emploie 75 salariés.

Smurfit Kappa va fermer son usine de Ponts-et-Marais © Smurfit Kappa

Le PDG de Smurfit Kappa France, Jean-Christophe Bugeon a annoncé mardi 4 novembre à Paris en comité central d’entreprise (CCE) la fermeture de l’usine de Ponts-et-Marais à côté de Eu (Seine-Maritime). Cette usine spécialisée dans le carton d’emballage emploie 75 salariés. Ce mercredi 5 novembre après-midi, Jean-Christophe Bugeon s’est rendu sur le site de Ponts-et-Marais pour présenter le projet aux salariés dans le cadre d’un comité d’entreprise (CE).

En difficulté depuis 2010

Joint par usinenouvelle.com, Jean-Christophe Bugeon a indiqué que le site de Ponts-et-Marais enregistrait des difficultés depuis 2010 se traduisant par des exercices déficitaires : un million d’euros de pertes en 2013 et un chiffre identique envisagé pour 2014.

Le PDG rappelle que l’industrie du carton ondulé est "un métier de proximité avec un rayon d’action de 100 à 200 kilomètres". Or, l’usine de Ponts-et-Marais a souffert d’une détérioration importante du tissu industriel local. L’usine a, par ailleurs, souffert de l’évolution vers l’archivage numérique au détriment de la boîte à archives en carton, mais elle n’a pas bénéficié, contrairement à d’autres sites, du relais de croissance que constitue l’e-commerce.

Vers un reclassement des salariés

Le leader mondial de l’emballage à base de papier dont le siège se trouve à Dublin en Irlande, exploite cinquante sites en France avec 5000 salariés. Quarante-cinq d’entre eux sont dans le domaine du carton ondulé et emploient 4000 salariés.

Smurfit Kappa France prévoit de reclasser les salariés de Ponts-et-Marais sur ses autres sites français, le plus proche étant celui de Saint-Marcel dans l’Eure, près de Vernon, qui emploie 147 salariés. "Nous allons maintenant plancher sur le reclassement des salariés, sur la recherche d’un repreneur comme le veut la Loi Florange et sur les autres mesures d’accompagnement" a confié Jean-Christophe Bugeon à usinenouvelle.com à la sortie du CE, mercredi 5 novembre.

Claire Garnier
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle