Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Smic modifié, jours fériés en moins... les propositions du Medef pour créer un million d'emplois

, ,

Publié le , mis à jour le 15/09/2014 À 12H13

Le Medef propose de supprimer des jours fériés et de pouvoir déroger à la durée légale du travail ou au salaire minimum, dans son projet visant à créer un million d'emplois en France, dévoilé ce dimanche 14 septembre par Les Echos.

Smic modifié, jours fériés en moins... les propositions du Medef pour créer un million d'emplois © Pascal Guittet

[Actualisation à 12h] "Compte-tenu de l'actualité politique de la semaine, le Medef a décidé de reporter d'une semaine sa conférence de presse consacrée à ses propositions '1 million d'emplois'", a indiqué l'organisation patronale dans un communiqué publié dans la matinée.

Un salaire transitoire inférieur au Smic, la fin des 35 heures, des jours fériés en moins, ouveture des commerces le soir et le dimanche... le plan du Medef pour créer un million d'emplois a été dévoilé ce dimanche 14 septembre sur le site internet des Echos

Le document d'une cinquantaine de pages produit par l'organisation patronale, intitulé "Comment relancer la dynamique de création d'emplois en France ?", liste une série de mesures qu'elle juge nécessaire de mettre en oeuvre pour stimuler l'emploi dans le pays.

"Chaque mesure, qu'elle soit d'ordre social, fiscal et parfois très sectorielle, est quantifiée en termes de créations d'emplois attendues", précise le journal économique Les Echos sur son site internet. Le document doit être présenté ce mercredi 17 septembre au cours d'une conférence de presse. Dans un communiqué publié ce lundi 15 septembre, le Medef a indiqué qu'il reportait la présentation de ce document au mercredi 24 septembre.

Interogé par l'AFP, un porte-parole de l'organisation patronale avait tenu à préciser que les éléments auxquels ont eu accès Les Echos étaient des '"éléments de travail" qui "ne correspondent pas exactement aux propositions que fera le Medef dans les prochains jours".

Jusqu'à 100 000 emplois créés en dérogeant au Smic

Pour créer 1% de croissance et 100 000 emplois, le Medef propose de supprimer deux jours fériés sur 11, selon Les Echos. Il espère aussi de 50 000 à 100 000 emplois sur cinq ans en dérogeant au Smic pour certaines catégories de demandeurs d'emploi, et sur trois ans en remontant les seuils sociaux.

Autoriser les commerces à ouvrir le soir et le dimanche permettrait par ailleurs d'engendrer à terme entre 50 000 et 200 000 emplois nouveaux dans le tourisme, et entre 40 000 et 100 000 dans le commerce et la distribution, estime-t-il.

Ces propositions "apparaîtront certainement agressives ou caricaturales à certains ", reconnaît le Medef en conclusion de son document, cité par le quotidien. "Ils ont tort. Il s'agit avant tout d'animer un débat (...) Notre conviction est que nous n'avons pas 'tout essayé contre le chômage', nous avons juste essayé ce qui n'a marché nulle part et oublié ce qui a fonctionné partout ."

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

16/09/2014 - 10h14 -

Je propose aux patrons du MEDEF de venir vivre seulement un mois dans les conditions de vie au travail des ouvriers et petits employés, ainsi qu'avec leur salaire. Je ne suis pas certaine qu'ils tiennent le coup, physiquement et financièrement, même en faisant 35 heures. Ils oublient les temps de trajet. Les gens sont partis de chez eux la plupart du temps entre 10 et 12 h dans une journée.

Si toutefois un patron se décide, je suis prête à l'accueillir pour qu'il vive un mois dans nos conditions.
Pas de problème. Qui veut se dévouer ?
Répondre au commentaire
Nom profil

16/09/2014 - 06h38 -

@lalala : Oui, mais ça a marché partout ailleurs ! En Allemagne et aux États-Unis, la crise est derrière ! Pour les plus riches, certes, mais elle est derrière. :-) En meme temps, même pendant la crise, partout dans le monde, ce qui semble le mieux fonctionner est le commerce du luxe, c'est peut-être là qu'il faudrait songer à créer des emplois, en France... Plutôt que de continuer à faire du low-cost destiné à nous-mêmes.
Répondre au commentaire
Nom profil

15/09/2014 - 10h52 -

Cet homme devrait se taire. Je bosse en Bavière avec 13 jours fériés devant la Sarre et le Bad Württemberg qui en ont 12. C´est dans cette région que la densité de PME et constructeurs /Développeurs de l’industrie automobile sont les plus forts
Au niveau fédéral il n’y a que 9 jours fériés pour 11 en France.
Le pays n’arrête pas non plus 4 semaines tous les étés, et les écoles l bas ne ferme que 6 semaines
Notre semaine est 41 heures (Négociations internes) et on arrête le travail le Vendredi vers 14 :30
Notre Pays est sclerosé et ce ne sont pas ces petits zozo qui nous ferons avancer.
Peut-il vivre avec un SMIC et en même temps supporter le cout de la vie ?????
Qu’il mène un combat pour une meilleur répartition des charges et insiste sur les économies à faire au sein de l’État fainéant que nous avons et qui se nourri sur un cercle de plus en plus réduits de contribuables solvable.
Répondre au commentaire
Nom profil

15/09/2014 - 07h44 -

On peut aussi employer des gens gratuitement, leur mettre des chaînes aux bras et au cou, ça nous coûtera presque rien et on sera sûr de créer des emplois!
...À quoi ça sert d'avoir un emploi si c'est pour avoir un niveau de vie misérable?
Répondre au commentaire
Lire la suite

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle