Smic : le gouvernement renonce à un nouveau coup de pouce

Après le coup de pouce accordé en juillet, la hausse du salaire minimum le 1er janvier 2013 se limitera à 0,3% soit sa revalorisation automatique. Le gouvernement s’apprête à annoncer aux partenaires sociaux une modification de la formule du Smic qui s’appliquera à partir du 1er janvier 2014.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Smic : le gouvernement renonce à un nouveau coup de pouce

Le ministre du travail Michel Sapin a annoncé dimanche 16 décembre qu'il n'y aura pas de coup de pouce au salaire minimum. Le Smic ne progressera donc que de 0,3% à partir du 1er janvier 2013, soit sa revalorisation automatique.

Le salaire minimum horaire brut atteindra donc 9,43 euros, soit 1 429,97 euros par mois à temps plein. Cette faible progression s'explique en réalité par le fait que le coup de pouce de 2% accordé en juillet anticipait en grande partie la revalorisation annuelle à venir. Il était en effet constitué d'une prise en compte de l'inflation de +1,4% et d'un bonus de +0,6%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Réforme du mode de calcul

Par ailleurs, Michel Sapin doit préciser ce lundi 17 décembre la réforme du mode de calcul du salaire minimum qui s'appliquera à partir du 1er janvier 2014. Pendant la campagne présidentielle, François Hollande avait évoqué son intention d'établir un lien direct entre variation de la croissance et évolution du Smic.

Depuis la conférence sociale de juillet, le gouvernement aurait cependant renoncé à cette idée de prendre en compte la croissance du produit intérieur brut dans la règle de revalorisation automatique du salaire minimum. Finalement, l'option choisie viserait à davantage prendre en compte l'évolution des dépenses contraintes (logement, énergie...) pour les bas revenus en s'appuyant sur un indice par décile.

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS