Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Smart France fête vingt ans d’ancrage à Hambach

, , , ,

Publié le

Les dirigeants de Smart France et de sa maison-mère Daimler ont célébré lundi 20 octobre le vingtième anniversaire de la décision d’implanter à Hambach (Moselle) la première usine de voitures citadines à deux places. Le site mosellan lance aujourd’hui la commercialisation de la troisième génération de la Smart Fortwoo, dont il a fabriqué 1,6 million d’exemplaires.

Smart France fête vingt ans d’ancrage à Hambach © Smart France

Annette Winckler, "head of Smart" du groupe Daimler, et Joachim Betker, président de Smart France, ont fait sensation le 20 octobre en arrivant sur le podium du centre de communication de Smartville au volant d’une Smart customisée de troisième génération. Un parterre d’invités français et allemands dont Annegret Kramp-Karrenbauer, ministre-présidente de la Sarre, Jean-Pierre Masseret, président du conseil régional de Lorraine, Philippe Leroy, ex-président du conseil général de la Moselle et son successeur Patrick Weiten, étaient venus célébrer le vingtième anniversaire de la décision du groupe Daimler-Benz AG - devenu groupe Daimler - d’implanter à Hambach (Moselle) le site pionnier de la smart fortwoo, petit véhicule urbain dont l’idée même paraissait à l’époque improbable.

1 600 salariés à Smartville

"Cela ne paraissait pas certain voici vingt ans, mais les villes du monde avaient besoin de la Smart", assure Annette Winckler. En dépit d’un démarrage difficile, la petite voiture a su frayer sa route parmi les véhicules citadins. La marque est aujourd’hui présente dans quarante-six pays et trouve ses principaux débouchés en Allemagne, Italie et Chine, suivis de la Russie.

L’existence d’une plate-forme industrielle disponible et fraîchement aménagée sur la zone districale de Sarreguemines a constitué un argument décisif dans le choix d’implanter la Smart à Hambach. MCC, qui allait devenir Smart France, y a développé le concept inédit de "Smartville" regroupant ses prestataires sur un même parc industriel. Le site couvre aujourd’hui 68 hectares, dont 17,5 hectares bâtis et compte à son actif la fabrication de 1,6 million d’unités. Ses effectifs restent stables à 1 600 salariés répartis à parts égales entre Smart France et ses sous-traitants.

Présentée au salon de Berlin le 16 juillet, la smart nouvelle génération, le cabriolet 453, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec Renault, qui fabrique la nouvelle Smart Forfour dans son usine de Novo Mesto en Slovénie. Hambach demeure l’unique site de production mondial de la Fortwo.

Investissement de 200 millions d'euros

Engagé en 2013, un investissement de 200 millions d’euros a commencé par l’implantation du Paintshop, atelier de peinture permettant d’appliquer dix coloris de peinture au choix. Il s’est poursuivi par un changement du système de convoyage et extension sur 20 000 mètres carrés. Les systèmes de reconnaissance optique implantés sur la ligne permettent au constructeur d’assembler trois modèles et es centaines de variantes sur la même chaîne. Débutée en mai, la période de transition s’achèvera courant 2015.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle