Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Smart annonce la fin de sa production à Hambach dès 2022

, , , ,

Publié le , mis à jour le 28/03/2019 À 07H36

La Smart ne sera plus produite à Hambach (Moselle), son unique usine française. Le 27 mars, le président de Smart France a annoncé dans le Républicain Lorrain la fin de la production en France pour une délocalisation en Chine dès 2022. Tous les emplois du site doivent être pérennisés, a-t-il indiqué.

Smart annonce la fin de sa production à Hambach dès 2022
La Smart ne sera plus produite à Hambach (Moselle), son unique usine française.
© Smart

Le président de Smart France, filiale de l'allemand Daimler-Benz qui produit des véhicules à deux places depuis 1998 à Hambach (Moselle), a annoncé mercredi 27 mars dans le Républicain Lorrain la délocalisation de la production du modèle en Chine à partir de 2022. Le site d'Hambach est l'unique usine française où est produite la Smart.

La Smart fortwo électrique devrait être produite en Chine

Selon le quotidien, cette décision résulte de la coopération de développement et de production que le constructeur allemand doit annoncer jeudi 28 mars avec le Chinois Geely, propriétaire des voitures Volvo et actionnaire à 10% de Daimler.

"Nous ne produirons donc plus de Smart dans le berceau historique qu'était Hambach depuis 1998", déclare Serge Siebert, PDG de Smart France, au quotidien lorrain. L'information a été communiquée aux salariés dans la matinée, ajoute le journal.

La Smart fortwo électrique, qui devait remplacer progressivement le modèle thermique, devrait être produite dans une nouvelle usine chinoise à Hangzhou, dans le cadre d'une co-entreprise entre Geely et Daimler, poursuit-il.

"Tous les emplois seront pérennisés"

Serge Siebert ajoute "que la mort programmée de la fortwo ne se traduira par aucun licenciement sec sur Smartville" et que "tous les emplois seront pérennisés à travers notre nouveau projet industriel."

Daimler avait annoncé en mai 2018 qu'il investirait 500 millions d'euros à Hambach pour y produire son premier modèle de marque Mercedes, un SUV électrique compact.

L'usine emploie 800 salariés, auxquels s'ajoutent 800 personnes travaillant chez les sous-traitants qui alimentent le site d'assemblage de Smart.

La fortwo dernière génération remonte à 2016

Fruit du concept NAFA de 1981 et des prototypes colorés de 1992 de la joint-venture entre Daimler et le fondateur des montres Swatch, Nicolas Hayek - Smart signifie Swatch Mercedes Art - la micro citadine a révolutionné la manière de se déplacer en ville et de s'y garer, sa longueur initiale de 2,50 mètres seulement autorisant le parking perpendiculaire.

La fortwo, dont la dernière génération remonte à 2016, cohabite également avec la forfour quatre places, conçue sur la même plateforme que la Twingo et produite sur le même site, en Slovénie, chez Renault.

Avec Reuters (Gilbert Reilhac, avec Gilles Guillaume à Paris, édité par Yves Clarisse)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

28/03/2019 - 10h58 -

Bonjour, J'apprends que Smart, à son tour, est attiré par le chant des sirènes chinoises! Dommage, j'avais en perspective d'acheter une smart électrique dans un avenir proche. Je vais m'orienter vers un autre constructeur qui défend le "made in Europe". Marre du "made in China" systématique! Cordialement
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle