L'Usine Aéro

Slicom : la Chine en héritage

,

Publié le

Chine

Quand le groupe familial Slicom reprend en 2004 la société auxerroise de mécanique aéronautique DACAR, il hérite non seulement de son savoir-faire dans la réalisation de sous-ensembles mécaniques et le traitement de surface, mais aussi de ses clients. Avant d’entrer sous pavillon auvergnat, DACAR – devenu SM2A- était passé entre les mains de propriétaires américains. Ces derniers avaient racheté l’entreprise à des Anglais, eux-mêmes l’ayant récupérée auprès de Chinois.

Par chance, de cette époque subsistaient des contacts avec AVIC, l’équivalent chinois d’EADS. « Nous n’avions que de petits contrats avec ce client, mais nous avons travaillé à développer cette relation », raconte Thierry Ondet, le PDG de Slicom. Pour ce faire, il rencontre les dirigeants et se déplace pour visiter les sites de production de l’avionneur en Chine. « Nous sommes fortement sollicités pour nous installer à proximité de notre client », confie le PDG. Une implantation prévue pour 2011, si Slicom signe, comme prévu, un contrat pour fournir les pièces de l’avion chinois C919. En attendant, le groupe auvergnat vient de décrocher un contrat de trois ans plus un an optionnel, le conduisant jusqu’en 2014, à livrer en Chine des pièces d’A320 notamment, fabriquées en France. Le monde à l’envers !

Carole Lembezat
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte