Sky Aircraft liquidé, les salariés veulent croire à un nouveau départ

Le tribunal de commerce de Briey (Meurthe-et-Moselle) a prononcé la liquidation de l’entreprise, dont le passif atteint 100 millions d’euros. Les salariés espèrent à présent une intervention des pouvoirs publics pour maintenir un bureau d’études en Lorraine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

 Sky Aircraft liquidé, les salariés veulent croire à un nouveau départ

Les 110 salariés de Sky Aircraft ne croyaient plus au miracle et ont accueilli sans surprise la liquidation prononcée jeudi 16 avril par le tribunal de commerce de Briey (Meurthe-et-Moselle). Implanté à Chambley à grand renfort d’aides publiques, la filiale du groupe Geci a cumulé 110 millions d’euros de pertes et aucun repreneur n’a concrétisé son offre.

"Le sauvetage n’avait aucune chance tant que Serge Bitboul, PDG de Geci, restait aux commandes. Cette liquidation peut signifier un nouveau départ si le soutien de la région et du gouvernement se concrétisent. Nous espérons rencontrer prochainement Arnaud Montebourg, qui doit mobiliser la solidarité nationale parmi les acteurs de l’aéronautique pour maintenir un bureau d’études et des emplois à Chambley", indique Nathalie Hannis, porte-parole CFE-CGC de l’entreprise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quatre ans de recherche ont permis de modéliser entièrement le Skylander, petit avion turbo bi-propulseur de 19 places destinés aux régions difficiles d’accès.

Pascale Braun

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS