L'Usine Auto

Six véhicules de PSA labelisés "origine France garantie"

, , , ,

Publié le

Made in France PSA a obtenu la labellisation "origine France garantie" pour trois véhicules Peugeot (508, 3008 et 5008) et trois de Citroën (DS3, DS4 et DS5). Ce label avait été créé sous Nicolas Sarkozy pour mettre en avant les produits fabriqués dans l'Hexagone. En août 2012, Toyota avait été le premier constructeur automobile à l'obtenir, pour sa citadine Yaris assemblée à Valenciennes.

Six véhicules de PSA labelisés origine France garantie © PSA

PSA va pouvoir mettre en avant le "made in France". Le constructeur automobile a annoncé ce mardi 14 mai avoir reçu la labellisation "origine France garantie" pour six de ses véhicules : trois Peugeot (508, 3008 et 5008) et trois Citroën (DS3, DS4 et DS5).

Ce label, remis par l'association  Pro France, avait été créé sous Nicolas Sarkozy pour mettre en avant les produits fabriqués dans l'Hexagone. En août 2012, Toyota avait été le premier constructeur automobile à l'obtenir, pour sa citadine Yaris assemblée à Valenciennes. Symbole de la réussite du groupe japonais en France, les premières Yaris "made in France" destinés à être exportées vers le marché nord-américain sont sorties des lignes d'assemblages la semaine dernière.

Le prix de revient unitaire majoritairement réalisé en France

Au terme d’une démarche de certification effectuée par Bureau Veritas, PSA a donc pu démontrer que plus de la moitié du prix de revient unitaire des six véhicules est réalisé en France, condition nécessaire à l'obtention du label.

"Pour ces véhicules, la part de la valeur produite en France s’élève en moyenne à 68 %", précise PSA dans son communiqué dans lequel il rappelle que la Peugeot 508 est produite à Rennes, la DS3 à Poissy et la DS4 à Mulhouse. Les Peugeot 3008, 5008 et la Citroën DS5 sont elles assemblées à Sochaux.

PSA souligne avoir produit l'an dernier en France deux fois plus de véhicules qu'il n'en a vendu. Mais face au marasme du marché automobile européen, le constructeur est actuellement en train de réduire la voilure dans l'Hexagone. Il prévoit notamment la fermeture prévue en 2014 de son usine d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, et la suppression de 11 200 postes au total en France entre mi-2012 et mi-2014.

 

 

Julien Bonnet

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

14/05/2013 - 18h50 -

Bonne démarche, mais qui arrive bien trop tard, ces arguments auraient pu sauver Aulnay si l'Etat était plus protectionniste, si les consommateurs étaient sensibles à l'achat français, si la pression syndicale était moins contre productive, si... bref beaucoup de si...
Répondre au commentaire
Nom profil

14/05/2013 - 13h21 -

Mais ces véhicule moyen-haut de gamme seront écolo taxés (vignette malus), car ils rejettent un gaz éminemment toxique, le gaz carbonique (CO2) que l’on retrouve dans les boissons pétillantes (Perrier ou Coco Cola par exemple) qui font des milliers de morts par an.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte