Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Sita investira 30 millions pour assurer les objectifs du contrat Covaldem11

Sylvie Brouillet , , ,

Publié le

Sita (Suez) engagera près de 30 millions d’euros pour assurer la nouvelle délégation de service public confiée par le syndicat mixte de collecte et traitement des déchets ménagers Covaldem 11, un marché de 459 millions sur 19 ans dans l’ouest audois. Sita créera au 1er janvier 2016 une société ad hoc et investira plus de 21 millions sur deux sites et 8 millions dans des véhicules.

Sita, filiale du groupe Suez, vient tout juste d’obtenir le renouvellement et l’extension d’une délégation de service public du Covaldem11, syndicat mixte chargé de la collecte et du traitement des déchets ménagers pour cinq intercommunalités - Carcassonne Agglo, communautés de communes Montagne Noire, Pays de Couiza, Pyrénées Audoises, du Limouxin - et deux Syndicats intercommunaux de collecte des ordures ménagères de l’ouest audois. Soit 375 communes et 235 000 habitants.
Sita sera l’opérateur unique de la collecte, du tri, de la gestion des déchetteries et du traitement final de ce marché de 19 ans, au chiffre d’affaires cumulé de 459 millions d’euros.

Suez insiste sur la gouvernance "innovante" du nouveau contrat, qui se traduira par la création au 1er janvier 2016 d’une société ad hoc, dont le conseil d’administration comprendra aussi des élus et des membres de la "société civile". Sita sera rémunéré sur une obligation de résultats, à travers un système de malus (pénalités) en cas de non-atteinte des objectifs, de valorisation et de bonus en cas de surperformance, soit un partage des gains supplémentaires 50/50 avec Covaldem11.

Un nouveau concept de déchetterie

Sita s’engage sur des objectifs de diminution des tonnages ordures ménagères résiduelles de 41 % à partir de 2020 (1 % par an pendant 19 ans), de 25 % de valorisation matière et 20 % de valorisation organique. Le taux de valorisation global doit atteindre 75 % à compter de 2020.

Deux principaux investissements sont annoncés par Sita, outre 8 millions d’euros engagés dans les véhicules : 9,4 millions d’euros dès 2016 pour la création d’une base de collecte, d’un quai de transfert et d’un nouveau concept de déchetterie - baptisé "recydrive" - sur le site de Salvaza à Carcassonne. Ce "recydrive" sera une déchetterie connectée et sécurisée, couplée à une recyclerie (gérée par une association d’insertion). La mise en service aura lieu fin 2016-début 2017.

Deuxième investissement programmé : 12 millions d’euros pour une plateforme de compostage de déchets verts et une unité de valorisation matière sur le pôle d’Alzonne, à l’ouest de Carcassonne. La mise en service est prévue au 1er janvier 2020.
Sita indique que les activités de ce contrat vont générer près de 140 emplois directs, par la pérennisation d’emplois existants et l’embauche d’une vingtaine de nouveaux salariés.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle