L'Usine Energie

Singapour, point d'orgue du développement à l'export de Delta Dore

Manuel Moragues , , , ,

Publié le

La PME bretonne spécialiste du pilotage de l'énergie s'est engagée depuis quatre ans dans une stratégie de développement à l'international. Le récent contrat pour un grand complexe sportif à Singapour pourrait lui permettre d'accélérer.

Singapour, point d'orgue du développement à l'export de Delta Dore © brongaeh - Flickr - C.C.

Il rapportera un peu moins de dix millions d'euros sur 25 ans. Un montant significatif pour Delta Dore, qui a réalisé 123 millions de chiffre d'affaires en 2011, mais ce n'est pas l'essentiel. Le contrat remporté par la PME bretonne pour équiper le futur complexe sportif de Singapour est "le point d'orgue de [son] développement à l'international", selon son dirigeant Marcel Torrents, qui a présenté le 11 avril la stratégie du groupe lors d'une conférence de presse à Paris.

L'industriel spécialiste du pilotage des énergies affiche sa fierté de participer à ce projet d'envergure : le Singapore Sports Hub s'étendra sur 35 hectares et intégrera un stade de 55000 places – le premier stade au monde climatisé - un centre aquatique, un centre commercial…  En partenariat avec BYME Singapore, filiale de Bouygues Construction, Delta Dore fournira le système de gestion technique du bâtiment qui pilotera les équipements énergivores de l'ensemble du site. Soit plus de 6500 points connectés, de la climatisation à l'éclairage en passant par la ventilation, qui seront centralisés, visualisés et pilotés par la solution logicielle de Delta Dore.

Ce succès s'inscrit dans une stratégie affirmée de croissance à l'international d'un groupe encore très franco-français, avec 85% de son activité dans l'Hexagone. Pour Marcel Torrents, aller à l'international vise bien sûr à aller chercher de la croissance, mais pas seulement. "Les champions français de la construction sont mondiaux. Il faut que nous puissions accompagner ces gros clients à l'étranger sous peine de s'en éloigner", revendique le président du directoire de Delta Dore. D'où le nouvel élan donné à la conquête de territoires avec l'arrivée de Marcel Torrents à la tête du groupe, en 2008, parallèlement à l'acquisition de Trilogie, spécialiste de la GTB.

"En quatre ans, nous avons créé des filiales en Chine, en Italie, au Royaume-Uni et à Singapour. Cela représente un lourd investissement pour une entreprise de notre taille", relève Marcel Torrents. D'autant que les résultats ne sont pas immédiats. "Cela prend du temps, il faut se faire connaître, adapter nos produits… En Chine, par exemple, nous sommes toujours déficitaires. On sait que ce sera long", reconnaît le dirigeant, avant de se féliciter de ne pas être suspendu à une cotation boursière.

Delta Dore est détenu à 70% par la famille Renault, fondatrice de l'entreprise. Reste que Marcel Torrents compte bien capitaliser sur le contrat singapourien. D'abord sur l'île-Etat, qui vise à rendre 80% de ses bâtiments performants énergétiquement d'ici à 2030. Mais aussi au-delà : "Singapour, c'est un phare dans la région. Quand une entreprise y réalise quelque chose de significatif, elle obtient ses lettres de noblesse pour toute l'Asie."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte