L'Usine Maroc

Simplon, l’école qui forme aux métiers du code, s'active à son implantation au Maroc

Publié le

Dans une volonté d’entreprenariat social, Simplon va ouvrir une antenne à Casablanca. Les bases sont posées, mais tout reste à mettre en place avant l’ouverture prévue pour janvier 2017. Une étape de plus dans l’implantation de l’entreprise sur le continent africain.

Simplon, l’école qui forme aux métiers du code, s'active à son implantation au Maroc © Simplon

La première promotion marocaine de l'école francilienne Simplon sera lancée en janvier 2017, au sein de ses locaux de Casablanca. La formule devrait être la même que celle proposée en France : des formations intensives et immersives de 6 mois pour initier aux métiers du numérique, au codage notamment. Mais beaucoup reste à faire d’ici là.

"Simplon a signé une convention d’essaimage avec les autorités publiques le 17 mai, ce qui nous permet d’implanter une structure Simplon au Maroc" explique Aziz, responsable essaimage International chez Simplon. Cette signature marque le début de l’aventure marocaine, mais le plus dur reste à faire. Le principal objectif est pour l’instant de trouver des partenaires, privés ou publics, pour financer les formations qui sont proposées.

Un problème de chomâge

Le choix du Maroc et de Casablanca en particulier pour l’implantation de Simplon n’est pas un hasard. "C’est le poumon économique du Maroc " pointe Johanna Niedzialkowski, responsable essaimage International chez Simplon. De grandes entreprises du numérique y sont implantées : Atos, Microsoft ou encore SAP.

"Si les raisons ne sont pas les mêmes qu’en France, on remarque quand même un problème de chômage chez les jeunes marocains. Parfois même, les jeunes abandonnent leurs études car elles coûtent trop cher" continue Johanna Niedzalkowski. Par cette initiative, Simplon entend proposer de nouvelles opportunités à ces jeunes.

Si les formations seront gratuites et ouvertes à tous, certaines cibles prioritaires ont été définies. "Il s’agit des catégories de gens qui sont généralement sous-représentées dans le domaine du numérique : principalement les jeunes et les femmes" détaille Johanna Niedzalkowski. Une politique appliquée dans chacun des deux pays de part et d'autre de la Méditerranée.

En France, les promotions ne sont généralement pas nombreuses : on compte une vingtaine de personnes retenues, pour 400 candidatures dans les régions les plus demandées, comme c’est le cas à Montreuil. Au Maroc en revanche, les promotions s’annoncent plus larges, en raison des espaces plus grands dont devrait disposer l’entreprise.

Casablanca n’est pas la première ville africaine qui disposera de ce programme. Simplon  a signé un partenariat avec Jokkolabs, une organisation à but non lucratif sénégalaise qui, par la constitution d’un large réseau d’entrepreneurs, cherche à promouvoir l’innovation. Cette organisation est présente dans plusieurs pays d’Afrique, dont la Côte d’Ivoire, où Simplon souhaiterait s’installer à Abidjan.

En Côte d’Ivoire, Simplon est d’ailleurs présent depuis le début de l’année dans la ville de Bouaké. L’initiative traduit une volonté d’expansion de la part de Simplon. A long terme, l’objectif est de tisser un réseau à travers le monde pour aider les jeunes à aller vers l’entreprenariat et la formation.

A l’instar de la Côte d’Ivoire, le Maroc est voué à développer davantage de centres de formations. " Nous avons commencé à Casablanca pour les raisons avancées précédemment, mais, pour le futur, nous souhaiterions nous déplacer vers le Sud du pays et l’Atlas, continue Johanna Niedzalkowski. C’est là-bas que les enjeux sociaux sont les plus importants. "

Thomas Le Hetet

L'école de la seconde chance
Simplon est une startup à vocation sociale qui propose des formations gratuites aux métiers du numérique et dont le siège se trouve à Montreuil en France. Cette fabrique d’un genre nouveau cible en priorité des publics défavorisés, notamment des jeunes en échec scolaire dans les territoires prioritaires. La marque compte aujourd'hui 32 établissements à travers la France et s'implante progressivement à l'étranger.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte