Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Sillia Energie et Urbasolar prêts à reprendre l’usine Bosch de Vénissieux

, , , ,

Publié le

La production de panneaux photovoltaïques pourrait redémarrer en juin sur le site de Vénissieux (Rhône), avec 128 personnes.

Sillia Energie et Urbasolar prêts à reprendre l’usine Bosch de Vénissieux
Bosch Vénissieux
© Jerome MICHAUD / MDPHOTO

Le projet de reprise de l’usine de panneaux photovoltaïques de Bosch à Vénissieux (Rhône) par Sillia Energie se précise. Son président Bruno Cassin en a dessiné les contours devant les instances représentatives des salariés le 5 mars.

Avec les usines de Lannion (Côtes-d’Armor) et de Vénissieux, Sillia Energie disposerait à horizon 2015 d’une capacité totale de production de 200 à 230 MW crête. 60 MW pourraient être dédiés à du travail à façon, notamment pour le groupe taïwanais BenQ. Bruno Cassin compte également sur des commandes de l’allemand Juwi, du rennais Langa Solution, et de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), ainsi que sur les résultats du deuxième appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) portant sur 400 MW. Deux tiers des propositions déposées intègrent dans leur offre des panneaux produits par Sillia Energie.

Soutien financier du groupe Bosch

Pour faciliter la reprise et le redémarrage des activités de l’usine de Vénissieux, le groupe Bosch accepterait de la céder pour un euro symbolique et de verser 3,1 millions d’euros par an, pendant trois ans aux repreneurs. Associé à Urbasolar, Sillia Energie compte aussi sur le soutien de Bpifrance et d’autres banques pour étayer le fonds de roulement de la société. Au plan social, outre quatre-vingts départs en pré-retraite et une vingtaine de départs volontaires, cent vingt-huit salariés seraient repris et quatorze autres intégreraient l’usine mitoyenne de Bosch Rexroth à Vénissieux.

Pour Marc Soubitez (CFDT), l’offre de Sillia Energie est "parfaitement crédible." Un point de vue partagé par une majorité de salariés qui s’interrogent toutefois comme Serge Truscello (CGT) sur les capacités financières du repreneur et sur la stabilité et la pérennité du marché photovoltaïque, soumis à la volatilité des prix. Mais pour le délégué syndical, le point positif de ce projet est qu’il est présenté par un industriel. "De toute façon, il n’y a pas d’autres propositions de reprise", observe-t-il.

Si la procédure judiciaire suit son cours, le redémarrage de l’usine de Vénissieux pourrait être effectif "début juin", avec trois équipes. Une quatrième pourrait être mise en place à terme. D’ores et déjà, un premier échantillon de panneau de soixante-douze cellules photovoltaïques a été assemblé à Vénissieux. Ce type de panneau permet de répondre aux besoins de grandes fermes solaires. Il devra être qualifié, homologué, avant d’être produit en série.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle