Quotidien des Usines

Silab se dote d'une unité de biotechnologies

, , , ,

Publié le

Le fabricant d’actifs naturels pour l’industrie cosmétique Silab basée à Saint-Viance (Corrèze) a inauguré, le 5 juin, son unité de production dédiée aux biotechnologies.

Silab se dote d'une unité de biotechnologies © SILAB

Le fabricant d’actifs naturels pour l’industrie cosmétique Silab a inauguré, le 5 juin, son nouvel outil industriel basé à Saint-Viance (Corrèze), en service depuis mars 2014. Un investissement de cinq millions d’euros autofinancé avec une subvention de 405 000 euros de la Région Limousin. Un bâtiment de 1 500 mètres carrés a été réhabilité et aménagé pour créer cet atelier construit en amont des trois lignes de fabrication existantes et dédiées aux principes actifs cosmétiques.

Avec ce nouvel équipement, la PME indépendante franchit un palier supplémentaire. "Il s'agit d'une opération de diversification vers des technologies de rupture dans notre métier, assure Jean Paufique, le PDG. Si jusqu'à présent nous travaillions sur des actifs végétaux, nous cultivons désormais aussi des cellules à grande échelle, de type levures, micro algues, moisissures, bactéries, toutes ces bêtes microscopiques qui nous permettent de fabriquer des principes actifs pour la cosmétique et la santé."

Naturalité, efficacité et sécurité

En plus de sa maîtrise du monde végétal, Silab a développé une expertise unique dans la production et la valorisation de ces organismes unicellulaires obtenues par biotechnologies. Cet axe stratégique, initié il y a une dizaine d’années, va apporter des solutions en tenant compte de l’évolution des besoins des consommateurs, des exigences du marché et de la réglementation en termes de naturalité, efficacité et sécurité. Les levures et micro-algues sont des matières premières naturelles respectueuses de la biodiversité et de l’environnement.

Maîtriser l'approvisionnement

Cette unité de production de haute technologie, automatisée et classée ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement) affiche une capacité industrielle pouvant atteindre 100 tonnes de biomasse par an. A partir d’un tube d'un millilitre de cellules mères, il est possible de produire environ une tonne de biomasse en moins d’une semaine. "Nous sommes ainsi maîtres de notre approvisionnement, précise Jean Paufique. Nous avons accès à toutes les espèces de cellules. Ce qui ouvre des millions de possibilités nouvelles. Nous pouvons ainsi produire nos propres espèces adaptées à nos produits. Cela va nous ouvrir de nouveaux marchés en France et à l'international."

Silab commercialise déjà des actifs de type antirides, éclat du teint, hydratant, réparateur, etc… produits à partir de ses organismes unicellulaires.

L'entreprise, qui embauche chaque année quinze à vingt personnes, compte 250 salariés pour un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros, réalisé à hauteur de 60 % à l'export.

Un Biotech d'ici 2017

Jean Paufique a d'ores et déjà annoncé la construction d'un Biotech chiffré à 10 millions d'euros qui permettra de produire des actifs sous forme déshydratée et sans conservateurs, une nouvelle diversification pour Silab.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte