Sika persiste et signe face à la commission suisse des OPA

, , ,

Publié le

Le conseil d’administration de Sika répond à la commission suisse des OPA. Le chimiste, toujours opposé à sa prise de contrôle par Saint-Gobani, persiste : le français doit en passer par une OPA.

Sika persiste et signe face à la commission suisse des OPA © Manuel Moragues

Sika persiste et signe. Le 5 mars, la commission suisse des OPA (Copa) avait demandé au conseil d’administration du chimiste de présenter sa position sur la question de la clause d’opting out que Saint-Gobain compte utiliser pour prendre 52% des droits de vote de Sika sans lancer d’offre publique d’achat.

Sika répond ce 12 mars à la Copa, sans changer d’un iota sa position : "Le conseil d’administration continue de penser que la clause d’opting out ne peut s’appliquer dans le cas présent", publie le chimiste dans un communiqué reproduit ci-dessous. Les détails de la prise de position de Sika sont présentés dans un rapport complet. La balle est dans le camp de Saint-Gobain et du vendeur, la holding familiale SWH.

Ci-dessous le communiqué de Sika :

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte