Sigfox ouvre sa technologie… mais juste pour les objets connectés

Le spécialiste français de l’Internet des objets Sigfox met dans le domaine public les spécifications de son protocole radio pour objets connectés. Une initiative destinée à mieux contrer la technologie concurrente LoRa. Mais insuffisante pour en faire comme il l’espère un standard.

Partager
Sigfox ouvre sa technologie… mais juste pour les objets connectés
Ludovic le Moan, PDG-cofondateur de Sigfox, lors de l'évènement Sigfox Connect à Berlin en octobre 2018

Sigfox joue enfin la carte de l’ouverture. Le spécialiste français de l’Internet des objets, qui tenait jusqu’ici à garder le contrôle exclusif de sa technologie de A à Z, se décide à mettre dans le grand public les spécifications de son protocole radio. Mais cette ouverture se limite aux objets connectés. Elle ne concerne ni les passerelles ni les autres équipements de réseau.

Explosion annoncée des objets connectés

"Tout le monde pourra désormais créer son propre objet Sigfox, affirme la pépite toulousaine dans son communiqué. Ces objets ne seront pas tous connectés de facto au réseau mais une fois tous les tests réalisés, le concepteur n’aura plus qu’à enregistrer son objet sur le réseau pour bénéficier de tous les services associés." La société s’attend à ce que cela suscite le développement d’implémentations open source et crée davantage d’opportunités pour les développeurs et concepteurs d’objets connectés.

"L’ouverture de la spécification a toujours été planifiée, précise Christophe Fourtet, cofondateur et directeur technique de Sigfox. Grâce à elle, ce sont des milliers de nouveaux cas d’usages qui verront le jour. Aujourd’hui, de nombreux partenaires mondiaux sont prêts à faire face à cette explosion d’objets à laquelle Sigfox s’attend. "

Cette ouverture est présentée comme une étape visant à faire de la technologie Sigfox un standard. A l’instar de ce qu’Ericsson a fait de sa technologie sans fil Bluetooth à la fin des années 1990. Elle s’inscrit dans la bataille avec LoRa, une autre technologie d’origine française mais développée de façon collaborative au sein d’un consortium qui comprend près de 450 entreprises. Le principal reproche adressé par ce camp à Sigfox tient dans son écosystème fermé et sa technologie propriétaire.

Avance de LoRa en nombre d'objets connectés

Fondée en 2010 à Labège, près de Toulouse, Sigfox compte aujourd’hui plus de 400 personnes dans le monde, dont 350 en France. La pépite s’attend à un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2018, en croissance de 20% par rapport à 2017. Lors de son événement Sigfox Connect à Berlin, en octobre 2018, le PDG-cofondateur Ludovic le Moan espérait boucler 2018 avec 8 millions d’objets connectés à son réseau. Il faudra attendre la présentation des résultats, le 19 février 2019, pour voir si son objectif est atteint.

Mais selon les confessions de Lee Ratliff, analyste au cabinet IHS Markit, à L’Usine Nouvelle, la technologie LoRa a nettement l’avantage en termes de déploiement avec déjà des dizaines de millions d’objets connectés. C’est peut-être une des raisons qui poussent aujourd’hui Sigfox à l’ouverture.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS