Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sigfox ouvre sa technologie… mais juste pour les objets connectés

Ridha Loukil ,

Publié le

Le spécialiste français de l’Internet des objets Sigfox met dans le domaine public les spécifications de son protocole radio pour objets connectés. Une initiative destinée à mieux contrer la technologie concurrente LoRa. Mais insuffisante pour en faire comme il l’espère un standard.

Sigfox ouvre sa technologie… mais juste pour les objets connectés
Ludovic le Moan, PDG-cofondateur de Sigfox, lors de l'évènement Sigfox Connect à Berlin en octobre 2018
© Sigfox

Sigfox joue enfin la carte de l’ouverture. Le spécialiste français de l’Internet des objets, qui tenait jusqu’ici à garder le contrôle exclusif de sa technologie de A à Z, se décide à mettre dans le grand public les spécifications de son protocole radio. Mais cette ouverture se limite aux objets connectés. Elle ne concerne ni les passerelles ni les autres équipements de réseau.

Explosion annoncée des objets connectés

"Tout le monde pourra désormais créer son propre objet Sigfox, affirme la pépite toulousaine dans son communiqué. Ces objets ne seront pas tous connectés de facto au réseau mais une fois tous les tests réalisés, le concepteur n’aura plus qu’à enregistrer son objet sur le réseau pour bénéficier de tous les services associés." La société s’attend à ce que cela suscite le développement d’implémentations open source et crée davantage d’opportunités pour les développeurs et concepteurs d’objets connectés.

"L’ouverture de la spécification a toujours été planifiée, précise Christophe Fourtet, cofondateur et directeur technique de Sigfox. Grâce à elle, ce sont des milliers de nouveaux cas d’usages qui verront le jour. Aujourd’hui, de nombreux partenaires mondiaux sont prêts à faire face à cette explosion d’objets à laquelle Sigfox s’attend. "

Cette ouverture est présentée comme une étape visant à faire de la technologie Sigfox un standard. A l’instar de ce qu’Ericsson a fait de sa technologie sans fil Bluetooth à la fin des années 1990. Elle s’inscrit dans la bataille avec LoRa, une autre technologie d’origine française mais développée de façon collaborative au sein d’un consortium qui comprend près de 450 entreprises. Le principal reproche adressé par ce camp à Sigfox tient dans son écosystème fermé et sa technologie propriétaire.

Avance de LoRa en nombre d'objets connectés

Fondée en 2010 à Labège, près de Toulouse, Sigfox compte aujourd’hui plus de 400 personnes dans le monde, dont 350 en France. La pépite s’attend à un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2018, en croissance de 20% par rapport à 2017. Lors de son événement Sigfox Connect à Berlin, en octobre 2018, le PDG-cofondateur Ludovic le Moan espérait boucler 2018 avec 8 millions d’objets connectés à son réseau. Il faudra attendre la présentation des résultats, le 19 février 2019, pour voir si son objectif est atteint.

Mais selon les confessions de Lee Ratliff, analyste au cabinet IHS Markit, à L’Usine Nouvelle, la technologie LoRa a nettement l’avantage en termes de déploiement avec déjà des dizaines de millions d’objets connectés. C’est peut-être une des raisons qui poussent aujourd’hui Sigfox à l’ouverture.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle