Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Siemens se désengage de Fujitsu Siemens

, ,

Publié le

La fin d'une époque... Le conglomérat allemand a décidé de vendre à Fujitsu sa part dans Fujitsu Siemens Computer, la co-entreprise créée en 1999 par fusion de ses activités informatiques (ex-Siemens Nixdorf) avec celles du japonais Fujitsu en Europe.

Siemens se désengage de Fujitsu Siemens

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

C'est officiel. Le groupe japonais Fujitsu rachète à Siemens sa part de 50% dans leur co-entreprise Fujitsu Siemens Computer, laquelle est en butte à une concurrence de plus en plus vive sur les trois zones géographiques où elle commercialise des ordinateurs et des serveurs (l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique). L'opération, qui s'élève à 450 millions d'euros, devrait être finalisée d'ici avril 2009. Elle participe du recentrage de Siemens autour de trois secteurs « stratégiques » : l'énergie, la santé et l'industrie. Et de la volonté de Fujitsu - qui vient d'émettre un avertissement sur l'impact possible de la crise mondiale sur ses ventes - de consolider sa présence en Europe.

Stockage, serveurs et PC

Fujitsu Siemens Computer a enregistré un chiffre d'affaires de 6,6 milliards d'euros sur son exercice 2007/2008 (en baisse de 4,9% en un an) et un résultat d'exploitation de 72 millions d'euros. Sur cette période, le groupe informatique nippo-allemand - 10 500 salariés en avril 2008 -  a réalisé 19% de ses revenus dans les PC grand public, 28% dans les PC professionnels, 24% dans les serveurs et 17% dans les services.

Mais les performances sont très contrastées. Selon Gartner, les ventes de serveurs de Fujitsu et Fujitsu Siemens - en cinquième position dans son palmarès des constructeurs de serveurs - ont atteint 61 077 unités au deuxième trimestre 2008, en croissance de 3,3% par rapport à la même période l'an dernier, mais ses revenus sur ce segment sont en légère baisse (-0,1% en un an). Pour les ordinateurs, le groupe, qui revendique une croissance supérieure à celle du marché sur le segment des ordinateurs portables professionnels en Europe de l'Ouest, est en revanche en difficulté. Il souffre de la « guerre des prix sur le marché grand public » qui a, selon lui, « considérablement tirés [les] prix vers le bas. » En Allemagne, son premier pays, ses parts de marché sont passées selon Gartner de 15,1% au deuxième trimestre 2007 à 11,4% au deuxième trimestre 2008, au profit d'Acer qui lui a ravi la première place.

Une rumeur chasse l'autre...

A peine le désengagement de Siemens annoncé, les rumeurs se multiplient donc sur l'avenir de l'activité de Fujitsu Siemens dans les PC grand public, de nombreux analystes tablant sur un recentrage du groupe sur le marché entreprises et la vente de cette branche au chinois Lenovo (un temps candidat à l'acquisition du français Packard Bell, qui a finalement été racheté par Acer en août 2007).

A noter enfin que le désengagement de Siemens a déjà fait une première victime avec la démission « pour raisons personnelles » de Bernd Bischoff, PDG de Fujitsu Siemens Computer. Kai Flore, l'actuel directeur financier, lui succède à la tête du groupe.

Christophe Dutheil
A lire aussi :
Lenovo serait prêt pour une nouvelle acquisition
PC : le ralentissement du marché profite aux « netbooks »
Serveurs : Sun et Fujitsu lancent le T5440
Le taïwanais Quanta remporte finalement les PC et les serveurs de Maxdata


Pour recevoir chaque jeudi, par email, toutes les actualités des nouvelles technologies et de l'innovation  cliquez ici.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle