Siemens prêt à contrer General Electric dans le rachat d'Alstom

Depuis le 24 avril et l'article de Bloomberg annonçant les velléités de rachat d'Alstom par General Electric, l'entreprise française d'énergie et de transport fait la une de tous les journaux. Rebondissement ce dimanche 27 avril : le géant allemand Siemens pourrait contrer l'offre de l'américain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Siemens prêt à contrer General Electric dans le rachat d'Alstom

Après la fusion de Lafarge et Holcim en début de mois et l'acquisition de SFR par Numericable, c'est au tour d'Alstom de venir préoccuper Arnaud Montebourg. Suite aux rumeurs de rachat de l'industriel français par l'américain General Electric, le ministre de l'Economie avait indiqué, dans le Monde du 25 avril, que "le gouvernement travaille à d'autres solutions et éventualités que celles imaginées seules et sans que le gouvernement n'en ait été informé par Alstom."

Des solutions qui pourraient venir de l'Allemagne. En effet Bercy se serait tourné vers le Siemens pour trouver une issue européenne à l'affaire rapportait samedi soir le Figaro. Une information confirmée par la lettre adressée ce dimanche 27 avril par le géant allemand au conseil d'administration d'Alstom pour lui signifier qu'il est prêt "à discuter de futures opportunités stratégiques". Le groupe céderait le TGV allemand et ses locomotives à Alstom et rachèterait les activités énergies du français.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un plan qui collerait parfaitement avec la "grande entreprise franco-allemande pour la transition énergétique" qu'appelait François Hollande de ses vœux lors de sa conférence de presse, le 14 janvier. Mais il va falloir agir vite. Le patron de GE est attendu ce dimanche après-midi à Paris pour participer à un conseil d'administration d'Alstom. Le français pourrait lui céder l'ensemble de ses activités dans l'énergie pour quelque 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

Avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS