Siemens PLM Software est là pour longtemps !

Rencontre exceptionnelle et exclusive avec Helmuth Ludwig, président de Siemens PLM Software. Il m’a confirmé la volonté du groupe Siemens d’être présent sur le long terme dans le domaine du PLM.
Partager
Siemens PLM Software est là pour longtemps !
Helmuth Ludwig, le président de Siemens PLM Software

J’ai eu le plaisir d’interviewer pour la première fois cette semaine Helmuth Ludwig, le président depuis bientôt deux ans de Siemens PLM Software. Un manager rare dans les médias, qui est venu au Salon du Bourget pour rencontrer ses clients aéronautiques. Le bon endroit pour prendre le pouls d’un marché qui commence à ressentir les effets de la crise.


" Comme tous nos confrères nous ressentons les effets de la crise, même si nous nous en sortons plutôt mieux qu’eux. Mais il n’y a pas de quoi faire du triomphalisme. Par contre, le fait qu’en cette période de crise, nous soyons adossés à un grand groupe industriel ayant une stratégie sur le long terme, est un gage de pérennité qui ne peut que rassurer nos clients. De plus, nous devrions être parmi les premiers à ressentir le redémarrage, car nous allons avec nos outils et méthodologies aider les industriels dans leurs efforts pour développer les produits novateurs de l’après crise ", insiste Helmuth Ludwig en préambule.

Une vision à long terme

Et justement l’engagement du groupe Siemens auprès de Siemens PLM Software est l’un des axes forts de la stratégie de l’éditeur. " Siemens est un groupe industriel plus que cent cinquantenaire, présent dans de très nombreux secteurs : Industrie ; Energie ; Santé ; Transport ; Information et Communication ; Grand Public… Dans chacun de ces secteurs les dirigeants ont une vision à très long terme de leurs activités, de l’ordre de 25 ans, avec comme unique préoccupation d’aider leurs clients à innover, ainsi qu’à développer et améliorer leurs process pour optimiser leur productivité ".

De fait, l’acquisition d’ UGS en mai 2007 et son intégration dans Siemens industry Automation & Drives technologies (IA&DT), ne doit rien au hasard ou à quelques spéculations financières. " Notre priorité dans cette division est de promouvoir une interconnexion toujours plus poussée entre les systèmes de production et les systèmes de développement de produit, afin de proposer une optimisation globale de la chaîne de valeur de nos clients ".

Outre les traditionnels automatismes industriels, les systèmes d’entraînement, les équipements de machines-outils, l’instrumentation de process, Siemens est aussi maintenant largement présents dans l’informatique industrielle avec la gamme Simatic IT dans le domaine du Manufacturing Execution System (MES) et les gammes NX, Teamcenter, Tecnomatix et Velocity Series ( Solid Edge…) dans le domaine du développement de produits (PLM).

Une chaîne complète du modèle à la pièce finie

" Cette complétude de l’offre permet à nos clients d’évaluer très rapidement l’impact d’une modification de la conception d’un produit sur l’ensemble de sa production et des moyens associés. Il leur devient possible de prévoir en temps réel l'effet de la modification d’une surface sur la vitesse et la précision avec lesquelles elle sera usinée, car nous maîtrisons la chaîne complète allant du modeleur surfacique à la commande numérique intégrée dans la machine outil ".

" D’autres éditeurs clament leur savoir-faire à grand renfort de présentations PowerPoint. Nous ne serons jamais gagnant sur ce terrain face à eux. Par contre, il en va autrement dès qu’il s’agit, par exemple, de faire une liaison efficace entre PLM et MES. Nos clients se chargent de leur rappeler régulièrement ".

Un socle pour les décennies à venir

Une fois encore l’intégration de l’offre UGS dans le portfolio de Siemens est destinée à apporter aux clients une productivité sur le long terme à travers tout leur process. " L’ensemble de l’offre que nous souhaitons mettre en place sera disponible dans les cinq années à venir. C’est un processus de longue haleine, mais il est indispensable pour assurer une base solide et cohérente à l’ensemble de notre offre à destination de l’industrie pour les décennies à venir ". Certains clients, comme Volkswagen, l’on bien compris en basculant vers cette offre. Mais la mise en place de cette offre structurée n’empêchera pas Siemens de continuer à développer des technologies novatrices pour rendre par exemple l’utilisation de ses outils plus intuitive, telle la Synchronous Technology 2 qui vient d’être annoncée au cœur de Solid Edge. Enfin, cette intégration de l’offre Siemens n’empêche pas une large ouverture vers les produits concurrents grâce à l’utilisation des standards de communication du marché.

" Notre présence dans le domaine du PLM résulte d’une volonté mûrement réfléchie d’apporter à nos clients industriels une productivité globale sur le long terme pour l’ensemble de leur chaîne de valeur. Dans ce contexte, la rentabilité de notre activité PLM est secondaire. Il faut raisonner de manière plus globale au niveau de la division (IA&DT). D’autant que le temps travaille pour nous ", conclut Helmuth Ludwig.

C’est d’ailleurs pourquoi Siemens PLM Software ne publie plus aucun chiffre depuis deux ans.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus sur Helmuth Ludwig : cliquez ici

Pour en savoir plus sur Siemens PLM Software : cliquez ici


Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS