Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Siemens ferme les clapets

, ,

Publié le

Siemens ferme les clapets
La gamme Acvatix de vannes et de servomoteurs assure un meilleur rendement énergétique.
© D.R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Dans tous les bâtiments, les solutions éco-énergétiques sont à l’ordre du jour. De gros efforts sont réalisés sur le choix des matériaux et l’isolation. Pour autant, les performances et le réglage des équipements CVC ne doivent pas être négligés. L’allemand Siemens (division Building Technologies) a lancé cet automne une nouvelle génération de servomoteurs destinés aux vannes à clapet. Ils concernent les installations de chauffage, la ventilation et la climatisation de petites et moyennes surfaces (en production et distribution). Les servomoteurs électriques Acvatix SAS remplacent l’ancienne gamme SQS. Ils assurent les fonctions de régulation et d’isolement des vannes filetées à clapet.

Facilité d’installation

L’accent a été mis sur la facilité de mise en place et de manipulation. L’assemblage d’un servomoteur SAS à la vanne s’effectue sans outil, selon des schémas auto-explicatifs gravés sur le boîtier. Une console soigneusement usinée procure un accouplement rapide et fiable à la tige de la vanne. Le bornier est aisément accessible avec le repérage des câbles gravé à l’intérieur du capot. Le câblage se fait sans risque d’erreur grâce aux bornes à cage de type « push in » permettant un raccordement rapide, sans outil, tout en assurant des connexions électriques fiables. Conçus dans un boîtier compact, ces appareils sont dotés d’une course de 5,5?mm et d’une force de 400?N. La gamme est composée de huit références : tension 24 ou 230 V, temps de course de 30 à 120 secondes, différents signaux de commande. Ils peuvent être gérés de façon automatique ou manuelle. Essais de pression, équilibrage hydraulique, fonctionnement d’urgence ou opérations de service s’effectuent sans qu’il soit nécessaire de couper l’alimentation électrique.

Le servomoteur peut être commandé par un signal trois points sur les bornes. La position souhaitée est transmise à la vanne. Il peut gérer une commande progressive : la plage des signaux (0 à 10 V, 4 à 20 mA, 0 à 1 000 ?) correspond à la plage de positionnement dans un rapport linéaire (fermé-ouvert ou 0 à 100 % de course). La détection du siège de vanne se fait en fonction de la force. Après calibrage, il enregistre la course exacte de la vanne en mémoire. Il comprend une fonction de détection de corps étranger : après trois tentatives pour surmonter le blocage, le servomoteur continue de suivre le signal de commande uniquement dans la plage de trajet réduite. Une LED sur le couvercle indique l’état de fonctionnement.

Le conglomérat de Munich, qui compte 348 000 salariés, réalise un chiffre d’affaires de plus de 75 milliards d’euros. 

principaux concurrents


Belimo (Allemagne)

Bernard Controls (France)

Giacomini (Italie)

Sauter (Allemagne)

Schneider Electrics (France)

Caractéristiques
 

  • Tension 24 V (± 20 %) et 230 V (± 15 %)
  • Temps de course entre 30 et 120 secondes
  • Course nominale 5,5?mm
  • Force de réglage 400 N
  • Protection IP54
  • Température de fluide jusqu’à 130?°C
  • Pression différentielle maximale 125 à 400 kPa

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle