Siemens encouragé dans l’éolien français par EDF

Alors que la date limite de remise des offres pour le second appel d’offres éolien offshore approche, Siemens enregistre en France un premier contrat auprès d’EDF Energies nouvelles pour des éoliennes terrestres.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Siemens encouragé dans l’éolien français par EDF

Le groupe veut y voir un signe encourageant. Siemens a annoncé ce jeudi 29 août avoir remporté une commande de 24 éoliennes pour quatre fermes terrestres en France totalisant 72 mégawatts (MW) de capacité. Même si le contrat est de bonne taille, ce n’est pas une première en France : Siemens a déjà installé 300 MW d’éoliennes terrestres dans le pays. La nouveauté, c’est le client : EDF Energies Nouvelles (EDF EN), investisseur à 50% dans le projet au côté de Diamond Generating Europe Limited, filiale de Mitsubishi.

Pour Siemens, vendre des éoliennes à EDF EN en France est perçu comme une ouverture. Candidat malheureux au premier appel d’offres français dans l’éolien offshore au côté de GDF Suez, Siemens avait dû s’étrangler de voir un nouvel entrant dans l’offshore, Alstom, rafler avec EDF EN les trois quarts de l’appel d’offres. Et qu’Areva - alors fort d’une poignée de turbines en exploitation en mer - remporte le quatrième lot n’avait fait qu’aiguiser le ressentiment du groupe allemand. Leader incontesté de l’éolien offshore avec, en 2012, environ 80% de parts de ce marché en plein essor, Siemens était et reste sûr de sa compétitivité. Mais le groupe ne prévoyait pas d’usine en France, Alstom et Areva si.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Toujours en lice pour l’offshore français

Siemens persévère. "Nous ne sommes pas découragés, nous continuons !", déclarait Andreas Görgen, patron du secteur énergie pour l’Europe du Sud-Ouest, lors d’une rencontre avec la presse, le 28 août, à l’issue d’une journée d’échanges avec une trentaine de fournisseurs potentiels français sur le thème des énergies marines renouvelables. "Nous sommes toujours intéressés par le second appel d’offres", a insisté le dirigeant, sans dévoiler les noms des énergéticiens avec qui Siemens pourrait concourir. Le groupe ne pourra en tout cas pas renouveler son association avec GDF Suez. L’énergéticien, associé au portugais EDP Renewables, a conclu un partenariat avec Areva. Sans surprise, EDF fait encore équipe avec Alstom. L’échéance approche : la date limite de dépôt des offres étant fixée au 29 novembre.

En attendant, le groupe a tiré quelques leçons du premier appel d’offres. Et de mettre en avant les possibilités de partenariats industriels avec des entreprises françaises. Démonstration : le contrat avec EDF EN s’est ainsi traduit par la commande d’une vingtaine de mâts auprès du français FrancEole pour un montant de "plusieurs millions d’euros", selon Siemens. Le groupe devrait aussi inclure dans sa proposition pour le second appel d’offres offshore l’implantation d’une usine en France. Ce ne sera qu’une usine d’assemblage, mais l’essentiel est de pouvoir promettre une usine.

Manuel Moragues

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS