Siemens a livré des turbines en Crimée malgré les sanctions

SEBASTOPOL (Reuters) - La Russie a livré des turbines électriques fabriquées par Siemens en Crimée, une région visée par des sanctions de l'Union européenne interdisant aux entreprises de l'UE de lui fournir des technologies de l'énergie, apprend-on de trois sources ayant connaissance de cette livraison.
Partager
Siemens a livré des turbines en Crimée malgré les sanctions
La Russie a livré des turbines électriques fabriquées par Siemens en Crimée, une région visée par des sanctions de l'Union européenne interdisant aux entreprises de l'UE de lui fournir des technologies de l'énergie, apprend-on de trois sources ayant connaissance de cette livraison. /Photo prise le 16 mai 2017/REUTERS/Edgard Garrido

Reuters n'est pas en mesure de dire si le groupe allemand était au courant ou regrettait ce transfert d'équipement, mais cette livraison expose Siemens à d'éventuelles accusations de violation indirecte des sanctions et de ne pas avoir pris suffisamment de mesures pour s'assurer que ses équipements ne se retrouvent pas sur un territoire largement considéré comme ayant été illégalement annexé, disent les experts juridiques.

"Siemens n'a pas livré de turbines à la Crimée et se plie à toutes les restrictions en matière de contrôle des exportations", a déclaré le porte-parole de Siemens à Munich, Wolfram Trost, en réponse à une demande de confirmation de la livraison de turbines à la Crimée.

Citant le devoir de confidentialité vis-à-vis des clients, il n'a pas répondu à des questions écrites visant à savoir si Siemens était au courant des livraisons de turbines à la Crimée et s'il les mettrait en marche ou assurerait leur fonctionnement.

La Russie a besoin de turbines pour ses deux centrales électriques en Crimée, que le Kremlin veut relancer afin de respecter une promesse, faite par le président Vladimir Poutine, d'assurer un approvisionnement d'électricité stable pour les résidents de la région annexée par Moscou en 2014.

(Anton Zverev, Anastasia Lyrchikova et Gleb Stolyarov, Juliette Rouillon pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS