« Si Ikea n’intervient pas dans les jours qui viennent, nous devrons déposer le bilan »

Jean-Charles Parisot est PDG de Green Sofa. Le fabricant de canapés emploie 122 personnes à Dunkerque (Nord). Entre 2008 et 2011, son chiffre d’affaires a chuté de 23 à 11 millions d’euros après le désengagement de son client Ikea.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

« Si Ikea n’intervient pas dans les jours qui viennent, nous devrons déposer le bilan »
Jean-Charles Parisot PDG de Green Sofa

Quel est l’avenir de l’usine Green Sofa de Dunkerque ?

Si Ikea n’intervient pas dans les jours qui viennent pour remonter leur prix, nous devrons déposer le bilan. A raison de 20 euros perdu par canapé vendu, notre situation se dégrade de jour en jour. Le site s’était spécialisé au début des années 2000 pour répondre aux stricts besoins d’Ikea et était devenu une usine de production pure avec un bureau d’études restreint et pas de service commercial. A leur demande nous avions beaucoup investi dans cette voie. A partir de 2008, ils ont cessé de donner des prévisions à long terme et en septembre 2010 ils ont annoncé leur intention d’arrêter leur commande fin 2012. Depuis trois ans, nous étions les seuls fabricants français de canapés à travailler pour eux.

En 2010, vous avez racheté la société au groupe Parisot, quels étaient vos projets ?

Ikea nous ayant assuré qu’il maintiendrait ses commandes jusqu’à fin 2012, cela me laissait le temps de nous reconvertir vers d’autres clients. L’objectif était de monter en gamme et en services afin d’accroitre notre valeur ajoutée. Mais l’augmentation du coût de matières premières survenues fin 2010 a dégradé nos marges et réduit considérablement notre trésorerie.

Qu’en est-il de l’usine Parisot Green Sofa qui se trouve en Roumanie et qui emploie 500 personnes ?

L’usine roumaine était également fournisseur d’Ikea. Elle fabrique des canapés low cost. J’ai réussi à lui trouver de nouveaux clients et à la restructurer. A Dunkerque, c’est beaucoup plus difficile car cela entraîne des coûts bien plus importants.

Propos recueillis par Genneviève Hermann

0 Commentaire

« Si Ikea n’intervient pas dans les jours qui viennent, nous devrons déposer le bilan »

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS