Showroomprivé revoit ses objectifs à la baisse

PARIS (Reuters) - Showroomprivé a revu mardi à la baisse l'ensemble de ses objectifs pour 2017 pour prendre en compte le poids de ses investissements et de ses coûts logistiques, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre, ressorti en hausse de 28%.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Showroomprivé revoit ses objectifs à la baisse
Showroomprivé a revu mardi à la baisse l'ensemble de ses objectifs pour 2017 pour prendre en compte le poids de ses investissements et de ses coûts logistiques, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre, ressorti en hausse de 28%. /Photo d'archives/REUTERS/Christophe Ena

Le spécialiste du déstockage en ligne vise désormais cette année un chiffre d’affaires d’environ 690 millions d’euros (+28% de croissance environ) et un objectif d’Ebitda (hors Saldi Privati) d’environ 25 millions d’euros (soit une marge d’Ebitda d’environ 4%).

Le groupe avait indiqué en juillet qu'il anticipait pour 2017 un chiffre d’affaires entre 690 et 720 millions d'euros (+28% à +33% de croissance) et une marge d’Ebitda hors Saldi Privati comprise entre 5,5% et 6,0%.

Showroomprivé explique cette révision par sa "transformation stratégique en profondeur" et ses investissements pour accroître son activité et renforcer ses positions qui pèsent sur les marges à court terme. Il ajoute prendre aussi en compte une augmentation "ponctuellement plus forte qu’anticipée" de ses coûts logistiques.

Pour le troisième trimestre, Showroomprivé a publié un chiffre d'affaires de 134,3 millions d'euros (+28,2%), tiré à la fois par la France et l’international.

Le nombre d'acheteurs, à 1,4 million, a progressé de 16,1%. Les dépenses par acheteur ont grimpé de 3%, le nombre de commandes par acheteur a augmenté de 2,7% et le panier moyen est resté stable.

Les objectifs 2020 du groupe restent inchangés : chiffre d’affaires d’environ 1,1 milliard d'euros, marge d’Ebitda supérieure à 7,5%, ratio de flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles par rapport à l’Ebitda supérieur à 100%.

(Dominique Rodriguez)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS