Shell se sépare de sa directrice financière et modifie ses méthodes d'évaluation

Partager

Les sanctions commencent à s'abattre sur les sociétés qui se livrent à des erreurs de calculs. Le scandale qui secoue le groupe pétrolier Shell depuis le début de cette année vient de faire une nouvelle victime : Judy Boynton, la directrice financière vient d'être priée de quitter ses fonctions.
C'est l'une des conséquences d'une annonce stupéfiante faite par la firme anglo-neerlandaise en janvier dernier : ses réserves avaient été sur-évaluées de 20 %. La directrice financière restera en poste jusqu'à l'assemblée générale des actionnaires du 28 juin prochain. Contrairement au PDG et au responsable de la branche exploration, partis début mars.
Le pétrolier s'est engagé aujourd'hui à revoir ses pratiques dans l'évaluation de ses réserves d'hydrocarbures. Jusqu'à présent, notamment, les primes de ses dirigeants étaient liées au montant des réserves de pétrole et de gaz.
IG

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS