Shell prêt à démarrer son nouveau forage en mer au large de la Guyane

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise a repris sa campagne de forage en mer au large de la Guyane. Le précédent forage réalisé par Shell, un an auparavant, s’était révélé infructueux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Shell prêt à démarrer son nouveau forage en mer au large de la Guyane

L’information du Bulletin de l’industrie pétrolière (BIP) est confirmée par Shell, ce jeudi 3 janvier. Le navire de forage de la compagnie s’est déplacé sur une nouvelle zone de forage située au large du département d’outremer français. Il est ainsi "en position pour démarrer le forage début janvier", a déclaré à l’AFP une porte-parole de Shell France.

Il y a un an, Shell rachète à Tullow Oil les permis de recherche d’hydrocarbures Zaedyus au large de la Guyane. Le groupe britannique ayant effectué une importante découverte de pétrole sur ce permis, Shell fore à quelques kilomètres de ce premiers puits. La découverte initiale réalisée par Tullow faisait espérer d’importantes retombées économiques pour la Guyane.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais Shell essuie un échec avec ce forage. Aujourd’hui, le groupe s’est donc déplacé pour effectuer un autre forage sur le même permis qu’il détient à 45% devant Tullow Oil (27,5%) et Total (25%). Ce nouveau forage est censé ouvrir la voie à une série de trois programmés cette année dans le cadre de la campagne de prospection menée par Shell et ses partenaires.

En juin dernier, lorsque la ministre de l’Environnement, du développement durable et de l’énergie, Nicole Bricq, et le ministre du Redressement productif Arnaud, Montebourg, annoncent le gel du permis pétrolier de Shell en Guyane, le temps de remettre à plat le code minier, un certain brouillard plane au-dessus de cette exploration.

Mais dans les jours qui ont suivi, de très importantes négociations s'engagent entre Shell et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Dans le même temps, certains élus locaux et le ministre de l’Outre-Mer rappelent leur attachement au projet, potentiel rapporteur de ressources à un département meurtri par le chômage.

Après avoir obtenu des garanties économiques et environnementales de la part de Shell, le gouvernement a donné son feu vert pour qu’il engage sa campagne d’exploration pétrolière.

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS