Shell va lier la rémunération de ses dirigeants à la baisse des émissions de CO2 à court terme

Royal Dutch Shell, sous la pression grandissante des investisseurs, a annoncé lundi qu'il se fixerait à partir de 2020 des objectifs à court terme de réduction de ses émissions de CO2 et que la politique de rémunération de ses dirigeants serait liée à leur réalisation.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Shell va lier la rémunération de ses dirigeants à la baisse des émissions de CO2 à court terme
Royal Dutch Shell, sous la pression grandissante des investisseurs, a annoncé lundi qu'il se fixerait à partir de 2020 des objectifs à court terme de réduction de ses émissions de CO2 et que la politique de rémunération de ses dirigeants serait liée à leur réalisation. /Photo d'archives/REUTERS/Marcos Brindicci

Des bonus liés à la réduction à court terme des émissions de CO2 de l'entreprise : c'est le cadre que va adopter Shell pour la rémunération de ses dirigeants. Ses concurrents Total et BP se sont déjà donné des objectifs pour limiter leur empreinte carbone à court terme. Mais le directeur général de Shell, Ben van Beurden, avait jusqu'ici résisté à l'idée de fixer des objectifs contraignants en déclarant qu'il serait "imprudent" d'exposer le groupe pétrolier à des poursuites judiciaires. Après des discussions avec des investisseurs, Shell a finalement annoncé qu'à partir de 2020, il se fixerait chaque année des objectifs spécifiques à trois ou cinq ans. Il n'a pas été plus précis. Les actionnaires de Shell avaient reproché l'an dernier au groupe de fixer des "ambitions" à long terme pour réduire de moitié ses émissions de CO2 d'ici 2050 mais sans se donner d'objectifs contraignants pour leur mise en oeuvre.

La révision de la politique de rémunération des dirigeants sera soumise à l'approbation des actionnaires lors de l'assemblée générale annuelle de 2020.

Objectifs à plus court terme

"Nous prenons des mesures importantes pour concrétiser nos ambitions en matière d'empreinte carbone en fixant des objectifs à plus court terme", déclare Ben van Beurden, cité dans un communiqué.

Cette initiative coïncide avec l'ouverture de la COP24, qui réunit jusqu'au 14 décembre les délégués de 195 pays à Katowice, en Pologne, pour tenter de définir des règles d'application strictes de l'Accord de Paris sur le climat de 2015.

Shell est signataire de Climate Action 100+. Cette charte, signée par 310 investisseurs totalisant plus de 32.000 milliards de dollars d'actifs sous gestion, décrit des objectifs de réduction des émissions de CO2 et un processus pour y parvenir.

Avec Reuters (Ron Bousso, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 Commentaire

Shell va lier la rémunération de ses dirigeants à la baisse des émissions de CO2 à court terme

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS