Shell entre dans la course de la production massive de biocarburant pour l'aérien

Le Britannique Royal Dutch Shell souhaite devenir un leader dans la production de carburant durable pour l'aviation. Le groupe pétrolier se fixe un objectif de production de 2 millions de tonnes d'ici 2025, soit la moitié de la production actuelle de carburant aérien durable. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Shell entre dans la course de la production massive de biocarburant pour l'aérien
Shell souhaite réaliser 10 % de ses ventes de carburant pour le secteur aérien grâce aux biocarburants d'ici 2030. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Royal Dutch Shell prévoit de débuter d'ici à 2025 la production à grande échelle de carburant durable pour l'aviation, une démarche destinée à encourager les compagnies aériennes mondiales à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

A LIRE AUSSI

Objectif de 2 millions de tonnes de carburant en 2025

Le groupe pétrolier veut produire 2 millions de tonnes de carburant aérien durable d'ici à 2025, soit dix fois plus que la production totale actuelle en la matière à l'échelle mondiale. Avec le recours au carburant durable, fabriqué notamment à partir d'huiles de cuisson usagées, les émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien, qui représentent 3% des émissions mondiales, pourraient diminuer jusqu'à 80%, selon Shell.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

10% de biocarburant pour l'aviation en 2030

Pour l'heure, Shell fournit uniquement des carburants durables produits par d'autres firmes, comme le groupe finlandais Neste. Il a pour objectif de produire un carburant durable pouvant être mélangé avec le carburant classique utilisé par les avions et ne nécessitant pas de changements majeurs à apporter aux moteurs des appareils. Shell souhaite que, d'ici à 2030, 10% de ses ventes de carburant au secteur aérien concernent du carburant "vert".

De son côté, le français TotalEnergies met les bouchées doubles dans la production de biocarburant. En décembre 2020, l'entreprise avait annoncé un investissement de 500 millions d'euros pour reconvertir la raffinerie fossile de Grandpuits. Celle-ci doit produire 170 000 tonnes de biocarburant par an pour l'aviation d'ici à 2024.

Avec Reuters, reportage Ron Bousso, version française Jean Terzian

0 Commentaire

Shell entre dans la course de la production massive de biocarburant pour l'aérien

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS