Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sharp mise sur l’Internet des objets et l’intelligence artificielle pour grossir de 60% en 3 ans

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Après quatre années consécutives de recul, le groupe japonais d’électronique Sharp repart à l’offensive avec l’objectif de doper son chiffre d’affaires de 60% d’ici 2020. Pour cela, il mise sur l’Internet des objets, les services à intelligence artificielle et l’imagerie à résolution 8K.

Sharp mise sur l’Internet des objets et l’intelligence artificielle pour grossir de 60% en 3 ans © D.R. - Sharp

C’est l’heure de la contre-offensive pour Sharp. Après quatre années consécutives de recul, qui lui ont fait perdre 30% de son chiffre d’affaires, le groupe japonais d’électronique, connu pour ses écrans LCD, ses panneaux solaires et ses téléviseurs à écran plat Aquos, passe à la contre-attaque avec l’ambition d’atteindre un chiffre d’affaires de 3,25 trillions de yens sur l’exercice à clôturer en mars 2020. Ce qui représente un bond de près de 60% par rapport au chiffre de 2,05 trillions de yens du dernier exercice fiscal clos en mars 2017. C’est l’objectif du plan stratégique à trois ans présenté le 26 mai 2017 par le PDG de l’entreprise Jeng-wu Tai.

Passage à un résultat d'exploitation positif

Depuis sa prise de contrôle en août 2016 par le géant taiwanais de la sous-traitance électronique Foxconn, Sharp est engagé dans une transformation profonde de sa culture et son modèle économique pour sortir du marasme dans lequel il est plongé depuis 2011. Sous la férule de Jeng-wu Tai, numéro deux de Foxconn, il est passé à un résultat d’exploitation positif sur l’exercice clos en mars 2017 après trois exercices dans le négatif. Pour l’homme fort du groupe, le moment est venu de passer d’un mode défensif à mode offensif et de reprendre le chemin d’une croissance durable.

L’offensive porte sur l’ensemble des activités et tout particulièrement les trois emblématiques du groupe : la télévision, les écrans plats et les panneaux solaires. Après avoir déserté les marchés d’Amérique du Nord et d’Europe au profit d’une stratégie de licence de la marque au chinois Hisense et au slovaque UMC, Sharp revient dans la télévision. Selon le cabinet TrendForce, il pourrait écouler 7,5 millions de téléviseurs LCD en 2017, contre un peu plus de 4 millions en 2016. Preuve de la confiance retrouvée, le groupe japonais a cessé au début de 2017 la livraison de grands écrans LCD de télévision à Samsung Electronics. Une décision qui s’inscrit dans une nouvelle stratégie privilégiant le développement interne sur la fourniture de composants à des concurrents.

Projet d'une usine d'écrans LCD aux Etats-Unis

Dans les écrans LCD, Sharp envisage la construction d’une usine de 7,2 milliards de dollars aux Etats-Unis. L’objectif est de servir le marché nord-américain en écrans de petits et moyens formats dans les mobiles mais aussi dans l’automobile, le médical ou la défense. D’autres usines sont également en projet en Chine et en Inde.

Alors que le marché est au stade de la conversion de la haute définition à l’imagerie 4K, qui offre quatre fois la résolution de la haute définition, Sharp met le cap sur l’imagerie 8 K, qui offre 16 fois la résolution de la haute définition. Il se pose en pionnier de cette technologie avec le projet de commencer la télédiffusion en 8K à l’occasion des jeux olympiques au Japon en 2020.

Connecter les produits

Mais c’est sur l’Internet des objets que le groupe mise pour se transformer en société de services à intelligence artificielle à destination du grand public et des entreprises. Les données issues de ses équipements connectés (téléviseurs, smartphones, électroménager, purificateurs d’air, robots, copieurs, imprimantes, afficheurs électroniques…) seront analysées avec le moteur d’intelligence artificielle maison pour fournir ces services.

Jeng-wu Tai estime avoir accompli sa mission : le redressement du groupe. Il recherche un jeune japonais pour prendre le relais et conduire la contre-offensive.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle