Electronique

Sharp dans les bras de Foxconn

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

C’est le choc au Japon. Contrairement aux espérances du gouvernement, Sharp choisit l’offre de reprise de Foxconn et non le plan de sauvetage national du fonds souverain INCJ soutenu par Tokyo. En difficultés chroniques depuis 2012, le groupe japonais, qui constitue l’un des trois fleurons de l’électronique nippone aux côtés de Sony et de ­Panasonic, a besoin d’argent frais pour relever la tête. Le taïwanais Foxconn met près de 700?milliards de yens sur la table et s’engage à assumer les 760?milliards de yens de dette de l’entreprise. Le fonds INCJ proposait seulement 300?milliards de yens en contrepartie d’une sévère restructuration. Sharp a penché en faveur du projet industriel du taïwanais, au détriment du projet national d’INCJ. À l’issue de l’opération, Foxconn détiendra près de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte