SFS Intec conforte son site valentinois

La filiale française du groupe suisse SFS Intec, spécialisée dans la production de vis pour le secteur de la construction, va investir 5 millions d’euros dans son site de Valence (Drôme) en 2017 et créer une vingtaine d’emplois.

Partager

SFS Intec conforte son site valentinois

Les investissements de SFS Intec dans sa filiale française vont prendre une nouvelle dimension en 2017. Le groupe helvète va investir près de 5 millions d'euros dans son site de Valence (Drôme) pour augmenter ses capacités de production. L'année dernière, SFS Intec France avait bénéficié d'un investissement de 1,5 million d'euros.

"Nous avons fait le choix, au sein du groupe, de réorganiser, de rationaliser notre façon de travailler sans pour autant perdre de vue ce qui fait notre force : l’intégration verticale d’un maximum de process, y compris les plus complexes. Ce qui nous permet d’en conserver la maîtrise, détaille Alain Mangeard, qui dirige le site drômois depuis 2009. Cela doit nous permettre de faire face à la croissance de nos marchés d’une part et d’autre part, de maîtriser nos coûts."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une évolution vers le lean-management

Une trentaine de machines va ainsi être rapatriée dans la Drôme depuis la Suisse, occasionnant l’ouverture d’une vingtaine de postes. Pour gagner la place nécessaire à leur installation, et compte tenu du fait qu’il n’est pas prévu d’extension physique des bâtiments, du moins pour l’instant, l’organisation des ateliers a été complètement repensée. Cerise sur le gâteau : cette redéfinition de l’espace va être mise à profit pour équiper le site de solutions lui permettant d’évoluer vers le lean-management au travers de la mise en place d’un transstockeur et de chariots filoguidés, l’objectif étant que les opérateurs ne quittent pas leur poste de travail des yeux, ce qui suppose que les opérations d’approvisionnement et l’enlèvement des pièces soient automatisés.

Pour accompagner cette réorganisation, l’entreprise valentinoise (64 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un effectif de 270 personnes pour 1,5 milliard de pièces produites par an) a signé un accord avec les organisations représentatives des salariés portant sur l’augmentation et l’annualisation du temps de travail.

Frédéric Rolland

FRÉDÉRIC ROLLAND

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS