Seventure Partners investit 3,5 millions d’euros dans Skinjay, le Nespresso de la douche

La levée de fonds de Skinjay devrait lui permettre de développer une nouvelle gamme de produits pour se développer à l’international et se renforcer dans le B to C.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Seventure Partners investit 3,5 millions d’euros dans Skinjay, le Nespresso de la douche

"Pendant 30 ans, l’innovation dans la maison s’est cantonnée à la cuisine et au salon. Selon nous, la salle de bain va devenir le centre de la santé et du bien-être", remarque Nicolas Pasquier, fondateur de Skinjay. Et la start-up fondée en 2012 compte bien être de la partie. Elle a développé un petit module de "micro-nébullisation" adaptable sur n’importe quelle douche et propose des capsules 100% naturelles à insérer pour que les huiles essentielles contenues à l’intérieur se répandent avec l’eau de la douche. Pour le moment, Skinjay réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires avec l’industrie de l’hôtellerie. Le George V, le Plaza Athénée, ou encore le Crillon dès sa réouverture, ont été convaincus par le concept basé sur l’aromathérapie, développé par Nicolas Pasquier.

Mais il est temps de passer la seconde. Pour accélérer sa croissance, Skinjay va s’appuyer sur l’investissement de 3,5 millions de Seventure Partners. "Nous allons bénéficier de leur grand savoir-faire dans l’accompagnement des biotechs et bien entendu de leur réseau", confie Nicolas Pasquier. L’entreprise française a su convaincre Seventure Partners en lui présentant une nouvelle gamme thérapeutique agissant sur le microbiome cutané et respiratoire.

Une nouvelle capsule par mois

Les fonds apportés par Seventure vont permettre à Skinjay de développer ces capsules "qui pourront soit avoir un véritable effet sur la protection de la peau (préparer l’hiver, protéger des attaques solaires) ou sur les aspects respiratoires (renforcer les défenses immunitaires). Nous n’avons pas de visée thérapeutique, mais plutôt des objectifs de confort", détaille le PDG de Skinjay. "Le sujet des infections bactériennes est important pour nous. Et nous croyons beaucoup en la capacité de déclinaison de cette innovation", explique Sébastien Groyer, directeur de participation chez Seventure.

L’enjeu pour Skinjay était aussi de maintenir son positionnement 100% Made in France. "Le dispositif est fabriqué entre Marseille et la Picardie et les capsules sont produites près de Lyon. Nous faisons travailler toute une filière, cela représente une dizaine de sous-traitants", indique Nicolas Pasquier.

Surtout, Skinjay ambitionne de se renforcer sur le segment B to C. Et pour toucher le plus de consommateurs particuliers possibles, il fallait élargir l’offre de capsules. Car ce sont bien elles qui sont au cœur de son business model, à l’instar du célébrissime Nespresso. Le dispositif est vendu à un prix raisonnable (aux alentours de 200 euros) mais l’entreprise mise sur le besoin récurrent des capsules (vendues 11,90 euros les 6 pour ce qui est de la gamme actuelle). Entre le mois de juin et septembre, Skinjay espère sortir une nouvelle capsule chaque mois. Et d’ici là, l’entreprise prépare même une gamme spéciale Saint Valentin… pour les amoureux de la douche !

Comment ça marche ?
Skinjay, combine un mixer à une collection de capsules aromatiques. Fixé à même le cordon de douche, le mixer Skinjay repose sur la technologie développée par l'entreprise française : la micro-nébulisation. Activée au coeur du mixer, la capsule d’huiles essentielles libère son pouvoir aromatique et thérapeutique en fusionnant avec l’eau vive de la douche. "Elle retombe ensuite en pluie fine sur la peau", explique Skinjay.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS