Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

"Seul sur Mars", le film où la science est le héros

Arnaud Dumas , ,

Publié le

Vidéo Dans le film de Ridley Scott, le botaniste abandonné sur Mars ne doit sa survie qu’à ses connaissances scientifiques. Un film qui donne envie de devenir ingénieur ?

 

C’est au moins le second rôle du film. La Science, avec un S majuscule, tient le haut du pavé dans "Seul sur Mars", le film de Ridley Scott sorti en salles le 21 octobre 2015. Elle représente tour à tour le "love interest" de Mark Watney, le botaniste abandonné sur Mars, et "l’action hero" qui le tire de tous les mauvais pas.

Le film raconte l’histoire d’une mission d’exploration de la planète rouge mise à mal par une tempête plus violente que prévue. Lorsque l’équipage décide de repartir en catastrophe, Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort sur le site suite à un accident. Abandonné sur Mars, le botaniste a le choix : épuiser ses dernières ressources en nourriture et se laisser mourir, ou bien trouver des solutions scientifiques à chacun de ses problèmes et survivre. Scientifique passionné, Mark Watney choisit la deuxième option et enchaîne les prouesses techniques. Comment faire pousser des pommes de terre ? Comment fabriquer de l’eau ? Comment se chauffer ? Comment rétablir le contact avec la Terre ? "I’m going to have to science the shit out of this", répond Mark Watney (Traduction : "Je vais devoir en chier de la science").

Un travail étroit avec la Nasa

Entre film d’aventure et film catastrophe, "Seul sur Mars" - The Martian en VO, tiré du roman d’Andy Weir - s’inscrit dans la lignée des récents films hyperréalistes sur les voyages dans l’espace, tels que Gravity ou Interstellar. La production du film s’est étroitement associée à la Nasa pour rendre de la manière la plus réelle possible l’idée d’une mission sur la planète rouge. James L. Green, le directeur de la division des sciences planétaires de la Nasa, et Dave Lavery, le responsable du programme pour l’exploration du système solaire, ont joué les cautions scientifiques pour le film, n’hésitant pas à mettre la production en relation avec les vastes ressources de l’agence spatiale américaine.

Hormis quelques erreurs (pointées notamment par le CNRS), le pari est réussi. Le scénario tient le spectateur en haleine pendant plus de deux heures, comme le ferait un bon film d’action. L’attention n’est jamais perdue, même quand les personnages expliquent par le menu les différentes théories scientifiques qui permettront à Mark Watney de survivre. Plusieurs domaines scientifiques sont abordés, de la botanique à la chimie, des télécommunications à la mécanique spatiale, chacun incarné par un personnage haut en couleur. C’est aussi la grande force de Seul sur Mars. Il donne plus envie de devenir scientifique ou ingénieur que n’importe quelle campagne en faveur de la science !

Arnaud Dumas


 

Fiche technique
Date de sortie : 21 octobre 2015
Réalisateur : Ridley Scott
Casting : Matt Damon (Mark Watney, botaniste), Jessica Chastain (Jessica Lewis, géologue), Kate Mara (Beth Johanssen, ingénieur informatique), Sebastian Stan (Dr. Chris Beck), Michaël Peña (Major Rick Martinez), Aksel Hennie (Alex Vogel, chimiste), Jeff Daniels (Teddy Sanders)
Producteurs : Scott Free Productions, Kinberg Genre
Distributeur : 20th Century Fox
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle