Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

SES veut fournir internet à bord des avions grâce à un satellite de Thales

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/09/2016 À 07H18

Thales a annoncé lundi un accord avec l'opérateur de satellites SES pour proposer un service d'internet à haut débit à bord des avions, baptisé FlytLIVE.

SES veut fournir internet à bord des avions grâce à un satellite de Thales
Thales a annoncé lundi un accord avec l'opérateur de satellites SES pour proposer un service d'internet à haut débit à bord des avions, baptisé FlytLIVE. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau / Reuters

Dans ce cadre, SES fournira un nouveau satellite, SES-17, construit par Thales Alenia Space, coentreprise entre Thales et l'italien Leonardo-Finmeccanica, qui sera lancé en 2020, précise le groupe français d'aérospatiale et de défense dans un communiqué.

Les équipementiers et les compagnies aériennes lorgnent un marché évalué à un ou deux milliards d'euros par an à la fin de la décennie, lorsque les liaisons par satellites devraient permettre d'assurer une couverture à haut débit fluide sur la plupart des vols.

Le service FlytLIVE démarrera à l'été 2017 à l'aide de deux satellites déjà en orbite et du troisième, SES-17, et permettra d'assurer une couverture d'internet à haut débit pour les vols transatlantiques. Patrice Caine, le PDG de Thales, a fait état de discussions avec plusieurs compagnies sur le continent américain. "Vous aurez la même classe de service que ce que vous avez à la maison en fibre optique", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, disant prévoir une forte croissance de la demande sur un marché sur lequel l'américain Panasonic est également positionné.

Le nombre d'avions connectés à l'internet à haut débit devrait passer de près de 5.000 actuellement à 15.000 en 2025, précisé de son côté Karim Michel Sabbagh, PDG de SES. Pour les compagnies aériennes, l'accélération des débits d'internet en vol et les relais satellites pour y accéder permettront de transformer ce qui est actuellement un coût en une source potentielle de recettes supplémentaires.

 

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus