Sernam : Geodis ne sera pas obligé de rembourser les aides d’Etat

[ACTAUALISE] - La Commission européenne a rendu son verdict, mercredi 4 avril. Les repreneurs n’auront pas à rembourser les 642 millions d’euros d’aides d’Etat.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sernam : Geodis ne sera pas obligé de rembourser les aides d’Etat

Voilà qui devrait satisfaire Geodis, candidat à la reprise du transporteur français Sernam. Il avait conditionné son offre au fait de ne pas avoir à rembourser ces aides, jugées illégales par le Commission européenne.

C’est suite à une notification des autorités françaises que la Commission a pris sa décision. Le gouvernement demandait à ce que ces aides ne soient pas remboursées. Il fallait que soit prouvée l'absence de continuité économique de Sernam avant et après sa reprise. Les activités de Sernam et Geodis soient jugées suffisamment différentes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

S’appuyant sur "la jurisprudence de la Cour européenne de justice", notamment dans les cas Alitalia et Olympic Airways, elle a considéré qu'il n'y avait pas continuité d'activités. Le fait que "l'entreprise Sernam, c'est-à dire sa marque, son réseau, sa flotte et ses alliances commerciales disparaîtront" et que "seule une partie limitée de ses actifs sera reprise" ont joué dans la prise de décision.

Face à cette annonce, le patron du groupe Geodis a confirmé à l'AFP son offre de reprise sur Sernam. Pour Pierre Blayau, "Geodis maintient son offre, dont je rappelle qu'elle est assortie de deux conditions: la première étant liée à la décision de Bruxelles et la seconde tenant à la viabilité de Sernam".

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS