Seramm va reconfigurer l'unité de traitement des boues d'épuration de Marseille

Exploitante du réseau d'assainissement de l'agglomération marseillaise, la filiale de Suez, Seramm, va investir 9,1 millions d'euros pour transformer en biométhane le biogaz issu de l'unité de traitement des boues de la station d'épuration Géolide de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Seramm va reconfigurer l'unité de traitement des boues d'épuration de Marseille
La station d'épuration Géolide près du stade Orange Vélodrome à Marseille.

Le projet était dans les tuyaux depuis 2015. Il est désormais confirmé par l'annonce officielle d'une contribution financière à hauteur de 2,523 millions d'euros de l'Agence de l'eau Rhône-Corse-Méditerranée. Filiale du groupe Suez, Seramm, délégataire du réseau d'assainissement, va investir 9,16 millions d'euros dans la transformation de l'unité de traitement des boues de la station d'épuration Géolide de Marseille (Bouches-du-Rhône) qu'elle exploite. Seramm a proposé à la Métropole marseillaise de valoriser ce biogaz en biométhane avec la promesse d'en faire "le projet de production de biométhane le plus important en France". Une initiative approuvée en conseil communautaire le 13 juillet 2017 par un avenant au contrat de délégation de service public.

La construction comprendra une unité de transformation d'une capacité annoncée de plus de 290 Nm3 et l'implantation d'échangeurs thermiques pour accroître l'efficacité énergétique du processus de "digestion" des boues. Ces équipements permettront à terme d'injecter chaque année 2,3 millions de Nm3 dans le réseau public de gaz naturel, soit l'équivalent, selon Seramm, de la consommation de 8 000 foyers ou, à terme, de l'approvisionnement annuel de 150 bus de la Régie des transports métropolitains (RTM). La mise en service devrait intervenir en 2019 après un an et demi environ de travaux. La Métropole Aix-Marseille-Provence reste maître d'ouvrage du projet. Seramm se rétribuera sur une part des recettes tirées de la vente du biométhane. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Ademe doivent également participer financièrement à la réalisation de l'installation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jean-Christophe Barla

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS