Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Sept projets innovants pour les déblais du Grand Paris

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Du transport des déblais par câble à leur recyclage sous forme de briques, la Société du Grand Paris vient de distinguer sept projets destinés à être expérimentés pour améliorer la caractérisation, le transport et la valorisation des 43 millions de tonnes de déblais prévus sur les différents chantiers du métro.

Sept projets innovants pour les déblais du Grand Paris © Société du Grand Paris

Les entreprises citées

Installer un système de transport des déblais par câble temporaire, démontable et réutilisable, pour acheminer les déblais du lieu d’extraction au lieu de transfert au lieu de passer par la route. Cette solution fait partie des projets retenus au terme de l’appel lancé en octobre dernier par la Société du Grand Paris pour trouver des solutions innovantes, qui seront testées durant six mois, pour caractériser, tracer, traiter, valoriser et transporter les 43 millions de tonnes de déblais (soit une hausse annuelle de 10 à 20% du volume de déchets des chantiers franciliens) qui seront produits au terme de la construction de 200 kilomètres de voies, 4 nouvelles lignes de métro et de 68 gares. Porté par quatre entreprises (S’Pace Sa, Mazaud, Vinci et Veolia), il doit concourir au respect de l’objectif de revalorisation de 70% des déblais par les acteurs intervenant sur les chantiers.

74 projets ont été examinés, avec le concours de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), afin de privilégier les circuits courts et les alternatives à la route (cinq plateformes d’évacuation fluviale et une plateforme d’évacuation ferroviaire sont prévues), d'assurer la traçabilité des déblais de l’excavation à leur destination finale (une plateforme numérique étant déjà prévue) et de diversifier les solutions de réutilisation. Sept projets ont été distingués dans ces différentes catégories. "Le Grand Paris Express est un défi technique sans précédent. C’est aussi une opportunité formidable d’innovation pour les acteurs qui contribuent à sa réalisation", appuie le président du directoire de la Société du Grand Paris, Philippe Yvin.

Le big data à la rescousse des entreprises

Pour évacuer les déblais, d’autres solutions que le transport par câble ont été suggérées. Des wagons étanches et un système breveté de retournement des caisses pour optimiser les flux ferroviaires font partie intégrante du schéma logistique d’évacuation des déblais par train proposé par le fabricant mexicain de matériaux de construction Cemex et le consultant suisse Innofreight. Pour caractériser les matériaux destinés à être excavés, le groupe français de BTP NGE souhaite s’appuyer sur le big data, via sa solution "Diagnosol express", pour prévoir en amont du chantier la présence d’éléments polluants et analyser les matériaux sur place.

Foison de propositions autour de la valorisation des déblais

Plus nombreuses sont les solutions dédiées à la réutilisation des déblais. Séché et Hoffmann JB Technologies proposent de revaloriser, à travers leur projet "ProVaDBat", les déblais en matériaux de construction pour des applications de type parkings, sous-couches routières ou mobilier urbain. Avec "Solpur", les entreprises Terbis et Epto comptent quant à elles permettre la mise en sécurité d’anciennes carrières souterraines en les renforçant au moyen de déblais présentant les qualités géotechniques adéquates. Les déblais pourront aussi devenir des briques en terre crue à destination du bâtiment, sous la houlette du cabinet d’architectes Joly & Loiret et du constructeur de machines DeWulf, qui installera une petite ligne de production mécanisée durant l’expérimentation. L’ingénieriste Valorhiz, enfin, misera sur la  création de terre fertile à partir de déblais stériles et de sources de matières premières organiques. Nommé "TerraGénèse", son projet prévoit d’alimenter les divers lieux de culture (maraîchage, fosses de plantation, etc.) Les expérimentations débuteront en juillet.

Des projets sont toutefois déjà initiés. Ainsi, la Société du Grand Paris a prévu de fournir 1 Mt de déblais pour l’aménagement d’un parc situé entre les gares de Chelles (Seine-et-Marne) et de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) sur la ligne 16 du métro, et annonce la publication d’un second schéma directeur des déblais pour le deuxième trimestre 2017.

Ce processus d’appel à contributions n’est pas une première pour l’établissement public, qui avait recueilli au printemps 2015 les avis de bureaux d’études, d’entreprises de travaux publics et de recycleurs. Le prochain appel à projets sera lancé le 24 avril, avec pour objectif la réalisation de pôles multimodaux destinés à favoriser de "nouvelles mobilités actives, électriques et numériques". La bonne nouvelle, avec 43 millions de tonnes de déblais, est que ces projets ne seront pas exclusifs les uns des autres.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle