Sept industriels chinois arrêtés après une grave pollution au cadmium

La presse officielle chinoise révèle mardi un important scandale. Ces septs dirigeants sont accusés d'être responsables de graves rejets toxiques dans une rivière.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sept industriels chinois arrêtés après une grave pollution au cadmium

"L'heure est grave, car l'eau potable en aval est en péril", a déclaré He Xinxing, le maire de la ville de Hechi. La pollution industrielle qu'il évoque est sérieuse : le gouvernement chinois a mobilisé des milliers de militaires pour larguer des dispersants censés diluer le cadmium et en limiter l'impact.

Les sept cadres industriels écroués gèrent des usines chimiques dans la région autonome du Guangxi. La pollution concerne un segment d'une centaine de kilomètres de la rivière Longjiang qui coule dans cette région. Des niveaux de cadmium, métal hautement toxique pour l'organisme, dépassent dans certains endroits 25 fois la norme permise en Chine.

La société minière Jinhe Mining Co a été désignée comme la principale fautive pour les rejets de cadmium. Les autorités chinoises ont toutefois décidé d'élargir leurs actions répressives à d'autres entreprises.

Les déversements accidentels de produits chimiques avec de graves conséquences pour la santé restent fréquents en Chine. Le respect de l'environnement y est encore régulièrement sacrifié sur l'autel de la croissance économique.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS