Sencrop lève 1,4 million d’euros pour démocratiser l'agriculture de précision

Sencrop développe des capteurs météo connectés pour les agriculteurs. La jeune société créée il y a un an, lève 1,4 million d’euros auprès d’Emertec gestion et de Breega capital pour renforcer son équipe et entamer sa montée en puissance commerciale.

Partager
Sencrop lève 1,4 million d’euros pour démocratiser l'agriculture de précision
Le capteur météo de Sencrop en situation.

Sencrop rend les champs connectés. La start-up agricole développe des capteurs pour permettre aux agriculteurs de suivre en temps réel les conditions météorologiques de leurs plantations. Elle vient de lever 1,4 million d’euros pour poursuivre le développement de sa technologie.
"Nous voulons commercialiser rapidement notre solution et la faire connaître, explique Martin Ducroquet, le cofondateur de Sencrop avec son associé Michael Bruniaux. Nous allons embaucher une équipe qui sera chargé de faire l’évangélisation de notre produit." La jeune société créée en janvier 2016 devrait presque doubler son effectif dans le courant de l’année pour passer de 6 personnes à 10 ou 12 collaborateurs.

Des capteurs météo connectés en bas débit

Les deux associés ont développé un système de capteurs météo pour les parcelles agricoles, qui relève automatiquement les données de pluviométrie, d’hygrométrie et la vitesse du vent. Ces capteurs sont connectés via des réseaux télécoms à bas débit (Sigfox, Lora, etc.) et transmettent toutes les quinze minutes les informations à l’application développée par Sencrop. Ils peuvent par ailleurs être déplacés en fonction des besoins de l’exploitant agricole.

L’application, sur tablette, smartphone ou ordinateur, permet à l’agriculteur d’obtenir les informations en temps réel sur sa parcelle, de les comparer par rapport à son historique et de se créer des alertes (en cas de gel pour un viticulteur, par exemple). Il peut affiner ses décisions en fonction des données précises de sa parcelle. Le cultivateur peut, par exemple, pulvériser son champ au moment où les produits seront le plus efficaces.

Des informations ultra-locales

"Notre enjeu, c’est de démocratiser l’agriculture de précision, résume Martin Ducroquet. Nous apportons une information ultra-locale qui permet une agriculture plus respectueuse de l’environnement et avec un meilleur rendement."

En termes de coût pour les agriculteurs, le capteur coûte 300 euros et l’abonnement annuel à la plate-forme de traitement des informations, 450 euros. Le prix de l’abonnement peut être réduit si l’agriculteur décide de partager ses informations avec ses voisins.

Deux investisseurs sont entrés dans le capital de Sencrop. Breega capital, un fonds de capital-risque spécialisé dans l’économie digitale, et Emertec gestion, spécialisé dans le numérique et l’environnement, ont participé à ce premier tour de table. Emertec, qui vient de fusionner avec Demeter, s’intéresse de près aux AgTech (start-up de l’agriculture), avec des investissements dans Naïo Technologies et ses robots d’assistance à l’entretien des parcelles, ou encore dans Ynsect, qui produit de la farine d’insecte pour nourrir les animaux. "Leurs réseaux et leurs expertises nous intéressent", explique le fondateur de la start-up.

L’augmentation de capital doit désormais permettre à Sencrop de monter en puissance. Elle équipe déjà des exploitations en France, mais espère pouvoir aussi se développer en Europe.

L’argument convaincant
Sencrop a été récompensée d’un "Sima innovation award". Les innovations récompensées seront exposées sur ce salon mondial des fournisseurs de l’agriculture à Paris au mois de février prochain.

Sencrop en chiffres
Chiffre d’affaires : Non communiqué
Effectif : 6 personnes
Montant de l’investissement : 1,4 million d’euros
Investisseurs : Emertec Partners, Breega Capital
Secteur : technologie pour l’agriculture

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS