Quotidien des Usines

Senalia investit 11,5 millions d’euros sur le port de Rouen

, , , ,

Publié le

L’opérateur de logistique céréalière de Rouen (Seine-Maritime) Sénalia qui emploie 150 salariés, investit 11,5 millions d’euros dans un nouveau terminal céréalier comprenant trois nouveaux portiques de chargement de céréales. Le port de Rouen investit de son côté 9 millions d’euros pour recevoir ces nouveaux outillages.

Senalia investit 11,5 millions d’euros sur le port de Rouen
L'arrivée des portiques au Grand port maritime de Rouen, fabriqués en Allemagne.
© HAROPA/Jean-François Damois

Senalia premier opérateur européen de logistique céréalière installée à Rouen (Seine-Maritime), et le Grand port maritime de Rouen, premier port exportateur de céréales d’Europe occidentale, ont investi ensemble 20,5 millions d’euros pour se doter d’un terminal céréalier "de pointe".

Le groupe coopératif Sénalia qui réalise un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros avec 150 salariés, investit 11,5 millions d’euros dans trois nouveaux portiques et différents équipements dont des convoyeurs de céréales. "Les trois portiques, construits par l’entreprise allemande Neuero, ont été livrés lundi 17 décembre" explique Gilles Kiundelberger, directeur général de Sénalia. Le port de Rouen, a de son côté investi 9 millions d’euros dans le nouveau quai qui accueille les trois portiques, dans la structure supportant les portiques et dans une "souille" terme qui désigne une fosse creusée le long du quai pour que les navires restent à flot à marée basse.

Terminal céréalier le plus performant d’Europe

La modernisation de ce terminal céréalier, le principal du port de Rouen, a été engagée pour "tirer profit de l’agrandissement du chenal de navigation de la Seine", explique le port de Rouen dans un communiqué. Fermé depuis le 10 septembre, le terminal céréalier de Rouen/Grand-Couronne, devrait être à nouveau opérationnel le 10 janvier 2019 après sa modernisation et sa mise au gabarit du nouveau chenal de navigation. "Nous allons disposer du terminal céréalier le plus performant d’Europe avec une cadence de chargement de 3 000 tonnes/heure, indique Gilles Kindelberger. Nous allons avoir la possibilité de charger des navires de type Panamax." Ces navires font jusqu’à 32 mètres de large et 220 mètres de long.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte