Senalia investit 11,5 millions d’euros sur le port de Rouen

L’opérateur de logistique céréalière de Rouen (Seine-Maritime) Sénalia qui emploie 150 salariés, investit 11,5 millions d’euros dans un nouveau terminal céréalier comprenant trois nouveaux portiques de chargement de céréales. Le port de Rouen investit de son côté 9 millions d’euros pour recevoir ces nouveaux outillages.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Senalia investit 11,5 millions d’euros sur le port de Rouen
L'arrivée des portiques au Grand port maritime de Rouen, fabriqués en Allemagne.

Senalia premier opérateur européen de logistique céréalière installée à Rouen (Seine-Maritime), et le Grand port maritime de Rouen, premier port exportateur de céréales d’Europe occidentale, ont investi ensemble 20,5 millions d’euros pour se doter d’un terminal céréalier "de pointe".

Le groupe coopératif Sénalia qui réalise un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros avec 150 salariés, investit 11,5 millions d’euros dans trois nouveaux portiques et différents équipements dont des convoyeurs de céréales. "Les trois portiques, construits par l’entreprise allemande Neuero, ont été livrés lundi 17 décembre" explique Gilles Kiundelberger, directeur général de Sénalia. Le port de Rouen, a de son côté investi 9 millions d’euros dans le nouveau quai qui accueille les trois portiques, dans la structure supportant les portiques et dans une "souille" terme qui désigne une fosse creusée le long du quai pour que les navires restent à flot à marée basse.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Terminal céréalier le plus performant d’Europe

La modernisation de ce terminal céréalier, le principal du port de Rouen, a été engagée pour "tirer profit de l’agrandissement du chenal de navigation de la Seine", explique le port de Rouen dans un communiqué. Fermé depuis le 10 septembre, le terminal céréalier de Rouen/Grand-Couronne, devrait être à nouveau opérationnel le 10 janvier 2019 après sa modernisation et sa mise au gabarit du nouveau chenal de navigation. "Nous allons disposer du terminal céréalier le plus performant d’Europe avec une cadence de chargement de 3 000 tonnes/heure, indique Gilles Kindelberger. Nous allons avoir la possibilité de charger des navires de type Panamax." Ces navires font jusqu’à 32 mètres de large et 220 mètres de long.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS