Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Selon le Medef, l'urgence pour Manuel Valls est d'agir dans le sens du pacte de responsabilité

Elodie Vallerey , , ,

Publié le

Organisations patronales et syndicales n'ont pas tardé à réagir à la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre le 31 mars. Le président du Medef Pierre Gattaz a inscrit le pacte de responsabilité sur la feuille de route de Manuel Valls et a fait de la création d'emplois une priorité.

Selon le Medef, l'urgence pour Manuel Valls est d'agir dans le sens du pacte de responsabilité © Pascal Guittet

Le Medef n'a pas attendu la composition du nouveau gouvernement socialiste pour placer ses pions. Et pour marteler ses positions quant au pacte de responsabilité des entreprises dessiné en janvier, quelque peu évincé par les élections municipales et le tapage autour du remaniement ministériel.

Le 1er avril, dans un communiqué, le Medef a rappelé au nouveau Premier ministre Manuel Valls la "grande urgence à agir dans le sens du pacte de responsabilité".

le pacte de responsabilité, un "bon cap" pour valls

"Le nouveau gouvernement devra faire preuve de courage, de constance et de cohérence pour enfin mener à bien les réformes structurelles indispensables et baisser les dépenses publiques afin de retrouver rapidement les chemins de la croissance et de l'emploi", a commenté Pierre Gattaz, le président de l'organisation patronale, cité dans le communiqué.

Le Medef, qui voit le pacte de responsabilité comme "l'occasion de donner le coup de pied nécessaire pour sortir du bourbier", veut que le nouveau chef du gouvernement axe sa politique sur la lutte contre le chômage : "Pour cela, il faut créer des emplois. Or, ce sont les entreprises qui créent de l'emploi (...) Toute politique en faveur de la compétitivité des entreprises est donc une politique en faveur de l'emploi et du pouvoir d'achat".

D'orientation sociale-libérale, le nouveau Premier ministre Manuel Valls ne devrait pas rompre avec la ligne dessinée par François Hollande concernant le pacte de responsabilité. "Le président de la République affirme un cap qui est celui du pacte de responsabilité et je crois que c'est le bon choix qui a été fait", avait-il confié en mars à Mediapart.

A Mediapart, il avait du reste indiqué en mars dernier : "Le président de la République affirme un cap qui est celui du pacte de responsabilité et je crois que c'est le bon choix qui a été fait".  
En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/quelle-politique-economique-avec-manuel-valls_1504859.html#uXtZSg1CYzu6BgTU.99
A Mediapart, il avait du reste indiqué en mars dernier : "Le président de la République affirme un cap qui est celui du pacte de responsabilité et je crois que c'est le bon choix qui a été fait".  
En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/quelle-politique-economique-avec-manuel-valls_1504859.html#uXtZSg1CYzu6BgTU.99

Lors de la primaire socialiste de l'automne 2011, à l'issue de laquelle il a obtenu 5,63 % des suffrages des adhérents, Manuel Valls avait dévoilé un programme économique en faveur de la compétitivité des entreprises, souhaitant notamment "déverrouiller les 35 heures".

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle